Les JPM acceptent l’offre de la direction

Après dix jours d’occupation du site d’Avermes (Allier), les salariés de JPM ont entériné la fermeture du site.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les JPM acceptent l’offre de la direction

Les salariés de JPM à Avermes (Allier) ont repris le chemin de l’usine, lundi 18 mars au matin. Après une grève illimitée de dix jours, la majorité des 162 employés a accepté les conditions de départ proposées par la direction prévoyant une indemnité de 85 000 euros par personne. "La totalité des salariés a pris part à ce vote qui s’est déroulé à bulletins secrets vendredi et 95 personnes ont donné leur aval à la proposition de la direction", explique un brin écœuré la CGT.

En juin dernier, le groupe suédois, leader mondial de la serrurerie, avait annoncé la fermeture pure et simple du site pour l’été 2013. Ce que les salariés ont tout de suite contesté. "Le groupe suédois Assa Abloy s’obstine à vouloir fermer ce site alors qu’il fait des profits, qu’il est bénéficiaire, que les salariés sont voués à cette marque depuis des décennies", déplore Stéphane Hurtard, représentant syndical sans étiquette.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La direction a prévu le transfert de l’intégralité des activités à Sainte-Savine dans l’Aube, près de Troyes (Aube), ce qui permettrait "de gagner en compétitivité", selon elle. Elle assure également que le site auvergnat JPM Avermes a perdu 23% de son chiffre d’affaires et 25% de son volume des ventes depuis 2008. Les syndicats, eux, n’hésitent pas à parler de "licenciements boursiers", "le site dégage des bénéfices, le chiffre d’affaires avoisinait les 35 millions d’euros à fin 2011, le profit brut approche les 14 % et les fonds propres sont estimés à 34 millions par l’expert que nous avons saisi".

La direction a revu son offre d'indemnisation à la hausse après une dizaine de jours d'occupation, passant de 75 000 euros par salariés à 85 000 euros.

Geneviève Colonna d'Istria (Auvergne)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS