Les journaux du Sud dans les petits papiers d'Hersant

, ,

Publié le

Lagardère a annoncé être en négociation exclusive avec Hersant Média sur la vente de son pôle de presse quotidienne régionale dans le Sud de la France.

Les opérations de rachats se multiplient dans la presse. Mardi dernier, le conseil d'administration du groupe Dow Jones, a accepté la vente du prestigieux Wall Street Journal (2e quotidien le plus lu aux Etats-Unis) au magnat des médias, Rupert Murdoch. La semaine dernière, le groupe InfoPro Communications est entré en négociations exclusives avec Aprovia pour lui racheter Gisi, groupe de presse professionnelle qui édite notamment l'Usine Nouvelle, LSA ou L'Argus des Assurances. Par ailleurs, le processus de vente du quotidien économique les Echos est engagé. Pearson, propriétaire du titre, a déjà reçu des offres de Fimalac et de LVMH.

Dans ce contexte « mouvementé », la presse régionale du sud de la France est touchée à son tour. Le groupe le Monde a annoncé hier négocier avec Hersant Média, ex France-Antilles, la vente de ses quotidiens régionaux Midi Libre, L'Indépendant et Centre Presse. « Nous sommes dans la finalisation du projet avec la volonté d'aboutir d'ici la fin de la semaine », a déclaré le président du directoire du groupe le Monde Pierre Jeantet. L'offre de Hersant Média, groupe d'informations locales, avoisinerait une valeur d'entreprise de 260 millions d'euros, selon la presse.

De son côté, Lagardère a annoncé aujourd'hui être en négociation exclusive, également avec Hersant Média, sur la vente de son pôle de presse quotidienne régionale dans le Sud de la France. L'offre d'Hersant Média, sur des titres comme La Provence, Nice Matin, Var Matin, Corse Matin et Marseille Plus, est ferme et sans condition d'audit, précise Lagardère dans un communiqué.

Ces négociations surviennent après des mois de discussions infructueuses entre Lagardère et le Monde sur la création d'un pôle commun de presse régionale. Parallèlement, la nouvelle direction du Monde s'est engagée à abandonner la stratégie de création d'un pôle régional fort.

Le fonds britannique Mecom a également déposé une offre d'environ 300 millions d'euros pour l'ensemble de ces journaux, indique le Monde. Mecom est déjà présent dans la presse locale en Allemagne, aux Pays-Bas, en Pologne, au Danemark et en Norvège. Pour protester contre l'offre du britannique, les syndicats de Nice Matin ont voté mercredi un préavis de grève.

De son côté, Lagardère Active avait annoncé la cession de son activité de presse régionale dans le cadre de son plan de restructuration 2007-2009, qui vise à économiser 70 millions par an en année pleine à partir de 2009 et prévoit une réduction de 7% à 10% des effectifs.

Hersant Média compte plusieurs journaux régionaux tels que Paris Normandie, le Havre Libre ou le Progrès de Fécamp et des chaînes de télévisions locales à Orléans et Paris ainsi que les journaux gratuits Paru-Vendu. Il est contrôlé par la famille Hersant, ex-propriétaire du Figaro.

B.B., avec Reuters

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte