Technos et Innovations

Les jeux de simulation agricole creusent leur sillon

,

Publié le

Loin de la fantaisie d'un FarmVille, on voit apparaître d'autres jeux de simulation, plus réalistes. Par exemple le français SimAgri, qui a séduit 25.000 fermiers virtuels.

Les jeux de simulation agricole creusent leur sillon © D. R.

Pour se former en s'amusant, l'agriculture a désormais ses « serious games ». On ne compte plus les jeux de simulation agricoles « réalistes » à installer sur son ordinateur. Certains sont proposés par des constructeurs emblématiques du monde agricole, comme John Deere (avec Drive Green et American Farmer, par exemple).
 
D'autres ont été conçus par des développeurs et des éditeurs « indépendants ». C'est le cas, entre autres, du jeu français SimTractor ou de l'allemand Landwirtschaft Simulator. Sans oublier SimFarm, un simulateur de gestion d’exploitation agricole mis au point par l'éditeur Maxis (Electronics Arts), par ailleurs à l'origine du célèbre jeu de simulation urbaine SimCity.
 
Parallèlement, les jeux de simulation en ligne se multiplient. Les nouvelles plates-formes ont parfois été mises au point par des éditeurs de logiciels agricoles comme Isagri, qui a créé le jeu Strategie-agri.fr. Elles sont aussi souvent le fait de développeurs passionnés. C'est le cas de Kocholand, un site ludique d'élevage de cochons virtuels, créé par deux indépendants en 2002 et devenu partiellement payant huit années plus tard.
 
SimAgri
 
Autre exemple : le site français de simulation agricole SimAgri a été mis en ligne en 2005 par deux frères, Baptiste et Christophe Lemaire. Le succès aidant, les deux créateurs s'y consacrent désormais à temps plein, avec deux autres salariés, et ils ont créé une société (Expone) pour tirer leurs premiers revenus du projet.
 
Selon Christophe Lemaire, SimAgri - qui requiert un abonnement de la part de ses utilisateurs souhaitant effectuer des transactions - compte à ce jour 25.000 fermiers virtuels, amenés à gérer quotidiennement leur exploitation en s’occupant des animaux, des cultures, du matériel agricole… Parmi ces exploitants virtuels, environ 85% sont, selon lui, « des jeunes de moins de 25 ans qui s'intéressent aux métiers de l'agriculture ». Lesquels consacrent leur temps libre à cette activité censée être à la fois « ludique » et « éducative », puisqu'elle leur permet de « savoir à quelle période semer le blé »...
 
Les contenus et les paramètres du jeu de simulation sont « le fruit de recherches sur internet et de contacts avec des professionnels du monde agricole », explique le co-fondateur. Chaque e-agriculteur peut notamment gérer 85 types d'animaux et utiliser les matériels de 66 marques (Claas, John-Deere, Massey-Ferguson...).
 
Petits arrangements avec la réalité
 
Mais si le jeu se veut proche de la réalité, les auteurs ont été obligés de procéder à quelques aménagements pour « améliorer sa jouabilité », explique Christophe Lemaire. Un exemple : « Un an dans le monde réel vaut trois mois sur SimAgri ».
 
Enfin, bien que conseillé par certains formateurs et enseignants, SimAgri n'est pas officiellement utilisé dans les lycées agricoles. Il le sera peut être un jour. De même que d'autres « serious games » plus institutionnels, comme FarmLand, un jeu mis en ligne en 2008 par l'Union européenne pour sensibiliser les plus jeunes à la sécurité des aliments. De la ferme à l’assiette, il n’y a qu’un jeu.
 
 
 

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

23/02/2011 - 18h04 -

Article très intéressant mettant en exergue l'enjeu du Serious Game au sein du monde agricole. Nous aimerions attirer votre attention sur une de nos réalisations : "Les Harmonyculteurs", un Serious Game développpé pour Lu et Kraft Foods portant sur le développement durable et la culture du blé. Ce Serious Game s'inscrit dans le programme Lu'Harmony qui vise à la production d'un blé respectueux de la nature. Pour plus d'informations : http://www.ktm-advance.com/viewArticle_fr.php?id=144
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte