Les jeunes ingénieurs des Mines se détournent des grandes entreprises

Un retournement impressionnant est à l’œuvre dans une des meilleures écoles d’ingénieurs françaises. Il devrait alerter les grandes entreprises sur leur capacité à attirer des compétences clés. Les jeunes diplômés de l’école des Mines rejoignent désormais majoritairement à leur sortie de l’école des TPE, PME et ETI.

 

Partager
Les jeunes ingénieurs des Mines se détournent des grandes entreprises
Les dipômés de l'Ecole des Mines préfèrent désormais les start-up et petites entreprises aux grands groupes.

C’est le résultat surprenant d’une enquête menée par Mines ParisTech auprès de ses diplômés du cycle ingénieur civil entre 2012 et 2016 : ils sont de plus en plus nombreux à trouver leur premier emploi dans les TPE, les PME et les ETI.

Et par un effet de vases communicants, les "Mineurs" se tournent de moins en moins vers les grands groupes. Le jeu de bascule est impressionnant : en 2012, 58% des diplômés de l’école des Mines trouvaient leur premier job dans des entreprises de plus de 5000 salariés. Cette part est tombée à 36% en 2016, dernière promo disponible. L’ensemble constitué par les ETI (250-4999 salariés), les PME (10-249 salariés) et les TPE (moins de 10 salariés), représente désormais 64% des débouchés des diplômés en premier emploi. "On voit que c’est un choix assumé de la part de nos élèves", constate Vincent Laflèche, directeur de Mines Paris Tech. Logiquement, ce sont les PME –les plus nombreuses- qui progressent le plus dans le choix des diplômés. Elles bondissent de 19% en 2012 à 32% de la promotion 2016. Les ETI progressent de 18% à 24%, tandis que les TPE passent de 5 à 8% en cinq ans.

Donner du sens

Le directeur de Mines ParisTech avance plusieurs explications à cette évolution : "le passage préalable dans une PME permet à la fois à nos diplômés de se frotter à la réalité du terrain industriel et de donner un sens nouveau à leur parcours professionnel." Il n’est pas non plus impossible qu’un effet "start-up" joue un rôle. De même, les politiques volontaristes vis à vis des ETI ont peut-être pesé dans les décisions des "mineurs". Il faudrait toutefois surveiller de près pour savoir si ces diplômés sont fidélisés par les PME et les ETI, ou s’en servent comme d’un tremplin pour filer dans un grand groupe. Les PME y verront une bonne nouvelle : elles peuvent s'offrir un "Mineur", si elle propose une mission stimulante.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

974 - ST PIERRE

Acquisition de véhicules de transport en commun de type minicars.

DATE DE REPONSE 13/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS