Les jeunes estiment que la technologie déshumanise

NEW YORK (Reuters) - Bien qu'ayant grandi avec smartphones et tablettes, de nombreux jeunes adultes pensent que la technologie rend les gens moins humains, selon un sondage réalisé dans huit pays dont les Etats-Unis et la France publié jeudi.

Partager

Réalisée auprès de 12.000 personnes âgées de 18 ans et plus et commandée par Intel Corporation, l'étude démontre également que les 18-24 ans souhaitent que la technologie soit plus conviviale et plus adaptée à leur mode de vie.

Le Dr Genevieve Bell, anthropologue et directrice de recherche chez Intel Labs, estime cependant qu'il ne faut sans doute pas déduire de cette enquête que les jeunes générations rejettent la technologie.

"Une autre façon d'analyser les choses serait de dire que les jeunes souhaitent que la technologie fasse encore plus pour eux", écrit-elle dans un communiqué.

Près de 90% des jeunes adultes interrogés admettent, en effet, que les innovations technologiques facilitent la vie. Toutefois, ils sont près de 60% à penser que les gens comptent trop sur elles et que ceci peut être déshumanisant.

Soixante-dix pour cent des jeunes interrogés reconnaissant que la technologie améliore leurs relations personnelles et environ la moitié croient qu'elle aura un impact favorable dans les domaines de l'éducation, des transports ou encore de la santé.

Par ailleurs, le sondage indique que les femmes plus âgées (45 ans et plus) et celles qui vivent dans les pays émergents, tels que le Brésil ou l'Inde, sont les plus enthousiastes au sujet du rôle de la technologie dans leur quotidien.

En Chine, plus de 70% des femmes pensent que la technologie n'est pas suffisamment utilisée.

"Historiquement, les femmes sont devenues de ferventes utilisatrices de la technologie lorsque que celle-ci permet de résoudre les problèmes, aide à organiser nos vies et celle de nos familles, et nous permet de gagner du temps", souligne le Dr Bell.

Le sondage montre enfin que ce sont les Italiens et les Japonais qui ont les attitudes les plus négatives à l'encontre de la technologie.

L'enquête a été menée au Brésil, en Chine, en France, en Inde, en Indonésie, en Italie, au Japon et aux Etats-Unis du 28 juillet au 15 août. Sa marge d'erreur de plus ou moins 0,89 point.

Patricia Reaney; Denis Thomas pour le service français

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS