Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les ingénieurs paient leur tribut à la crise

Christophe Bys ,

Publié le

Les ingénieurs paient leur tribut à la crise
70?% des diplômés décrochent un emploi.

Les entreprises citées

Dix points de moins en un an, tel est l’impact de la mauvaise conjoncture sur le taux d’emploi des jeunes ingénieurs, diplômés en 2012, six mois après l’obtention de leur titre. Il est tombé à 70% contre 80% l’année précédente. Ce taux reste supérieur à celui obtenu par les diplômés d’écoles de commerce (66%) ou d’universités de niveau bac+ 4 et plus (62%). "La dégradation est assez comparable à celle observée en 2009", déclare Jean-Marie Marx, le directeur général de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec). Il anticipe une amélioration pour la prochaine promotion. En 2013, l’industrie a accueilli 43% des jeunes ingénieurs de 2012 (46% un an plus tôt). Plus précisément, la chute est forte dans l’automobile, qui est passée de 16% à 14%, tandis que les industries agroalimentaires voient leur part relative plus que doubler (de 2% en 2012 à 5% en 2013). Vases communicants obligent, en 2013 l’ingénieur fraîchement diplômé travaille davantage dans les services (de 45% à 46%) ou dans la construction (de 7% à 9%) qu’un an plus tôt. Les jeunes ingénieurs sont les plus nombreux à décrocher un CDI (72%) et à accéder au statut de cadre (89%). Ils obtiennent aussi le salaire moyen le plus élevé (32 100 euros). 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle