Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Les PME de l'agroalimentaire favorables à l'amendement Moreau (et elles ne sont pas les seules)

Adeline Haverland ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Il aura fallu près d'une semaine pour que les premières réactions à l'amendement Moreau, qui exclut les produits agricoles et agroalimentaires des négociations commerciales annuelles, se fassent entendre.  Des agro-industriels, comme le patron France de Nestlé, mais aussi Michel-Edouard Leclerc font part de leur satisfaction quant à ce projet de supprimer le cadre actuel.   

Les PME de l'agroalimentaire favorables à l'amendement Moreau (et elles ne sont pas les seules)
Des agro-industriels, comme le patron France de Nestlé, comme Michel-Edouard Leclerc font part de leur satisfaction quant à ce projet
© J.L.S.; pascal guittet?; PPS/SPL/PHANIE

Mercredi dernier, au final d'une séance mouvementée de débats sur la loi des Etats Généraux de l'alimentation, les députés décidaient d'adopter un amendement excluant les produits agricoles et agroalimentaires des négociations annuelles qui régissent, pour l'année en cours, les relations entre les industriels, les producteurs et la distribution.
Ce texte, qui doit "remettre à plat un système défaillant" pour reprendre les termes de Jean-Baptiste Moreau, a pris de court tous les acteurs impliqués. Une semaine après l'adoption de l'amendement, les premières réactions officielles se font enfin entendre.

LE PDG DE NESTLÉ FRANCE Y VOIT UNE OPPORTUNITÉ

Richard Girardot est le premier a avoir dégainé. Dans un post de blog, publié dés le 20 avril, le PDG de Nestlé France exprime ses préoccupations. "Notre environnement commercial vient de voler en éclats !" résume le dirigeant qui déplore que "cette décision crée un peu plus l’incertitude dans un environnement déjà[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle