"Les industriels ont compris que s'opposer à Yuka n'aurait pas de sens", explique la fondatrice de l'application Julie Chapon

Pour Julie Chapon, la cofondatrice de l’application Yuka, les industriels ont tout intérêt à jouer le jeu de la transparence.

Partager
Julie Chapon, fondatrice de l'application Yuka, veut donner plus de pouvoir aux consommateurs.

L'Usine Nouvelle. - Vous avez créé Yuka en 2017. Pouvez-vous nous rappeler son objectif et son fonctionnement ?

Julie Chapon. - Yuka est une application qui permet, en scannant le code-barres des aliments et des produits cosmétiques, de connaître leur note sur 100. Pour une meilleure visualisation, nous avons associé cette note à un code couleur.

Comment évaluez-vous les produits ?

Nous utilisons actuellement deux méthodes de notation. Sur la partie alimentaire, 60 % de la note reposent sur le Nutri-Score, 10 % du résultat sont liés aux labels bio et les 30 % restants reposent sur une analyse de la liste des additifs présents dans la composition du produit. Pour cette partie, nous analysons additif par additif le niveau de risque estimé, ainsi que les avis des instances officielles telles que l’Autorité européenne de sécurité des aliments, l’Agence nationale de sécurité sanitaire ou encore le Centre international de recherche sur le cancer. Pour les cosmétiques, nous procédons à une analyse de l’ensemble des ingrédients du produit et nous les évaluons en fonction du niveau de risque associé.

Pourquoi utilisez-vous le Nutri-Score ?

Le Nutri-Score est une très bonne initiative. Il est de plus en plus adopté par les marques et c’est un bon repère visuel pour les consommateurs. Mais comme tous les systèmes de notation, il a ses limites. Il ne peut pas prendre en compte certains détails comme les acides gras ou l’indice glycémique, car les informations permettant de calculer ces éléments ne sont pas obligatoires sur le packaging. C’est d’ailleurs pour cela que nous ne nous basons pas uniquement sur ce critère.

On a longtemps critiqué la provenance des données que vous utilisez pour la notation. D’où viennent les informations sur lesquelles vous vous basez ?

[...]

 Cet article est réservé à nos abonnés

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - D'ANTIN RESIDENCES

Audit énergétique décret tertiaire

DATE DE REPONSE 17/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

visuel hors abonnement

SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L'USINE NOUVELLE!

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
Découvrez nos offres