Les industriels marocains attentistes pour le premier trimestre 2013 selon le HCP

Interrogés par le Haut-Commissariat au Plan, les industriels marocains pensent que l’activité du secteur manufacturier sera stable au premier trimestre de cette année.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les industriels marocains attentistes pour le premier trimestre 2013 selon le HCP

On aurait pu craindre pire. Le moral des patrons des entreprises industrielles tient bon, pour l'instant. Les résultats des enquêtes de conjoncture réalisées trimestriellement par le HCP auprès des acteurs de ce secteur font ressortir des pronostics en faveur d'une stabilité de l’activité.

Ainsi, les acteurs du secteur manufacturier pronostiquent une quasi-stabilité de la production. Près de la moitié d'entre eux (48%) anticipent une stabilité, alors que près du tiers (30%) parie sur une hausse pendant qu'un petit quart (22%) s'attend à une baisse de l'activité.

Cette quasi-stabilité résulterait de la conjugaison de la hausse prévue des "Produits de la chimie et de la parachimie", des "Produits issus de la transformation de minéraux de carrière" et des "Autres produits des industries alimentaires" et de la baisse attendue des "Produits textiles et bonneterie", des "Boissons et tabacs" et du "Papier, carton et imprimerie".

En revanche, dans le secteur des mines, les chefs d’entreprises anticipent bel et bien une hausse de la production qui s’expliquerait, exclusivement, par une progression des "Minéraux non métalliques".

De leur côté, les pronostics avancés par les patrons du BTP font ressortir un statut quo de l’activité de ce secteur. En effet, la moitié des opérateurs prévoit une stabilité de l'activité. L’autre moitié est plutôt partagée à parts égales entre la hausse et la baisse.

En ce qui concerne l’évolution des effectifs de la main-d'œuvre, à l'instar des pronostics relatifs à l'activité, les chefs d’entreprises ne changent pas de registre. Pour le 1er trimestre 2013, ils sont 97% à prévoir une quasi-stabilité des effectifs employés dans le secteur des mines, 85% dans les industries de transformation et 79% dans le secteur du BTP.

Nasser Djama

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS