L'Usine Nouvelle

L'Usine Santé

Les industriels de la pharmacie suspendent le dialogue avec le gouvernement

Gaëlle Fleitour , , , ,

Publié le

Furieux des 3,5 milliards d’euros d’économie sur le médicament annoncés par Marisol Touraine, le syndicat de l’industrie pharmaceutique a décidé de suspendre sa participation à tous les prochains travaux prévus avec le gouvernement. Le comité stratégique de filière du 5 juin se tiendra sans lui.

Les industriels de la pharmacie suspendent le dialogue avec le gouvernement © D.R. - Leem

Après l’affaire Mediator et l’opposition violente entre Xavier Bertrand et les industriels de la pharmacie, la hache de guerre semblait avoir été enterrée sous le gouvernement Ayrault. C’est bel et bien fini. Au cours d’une "séance extraordinaire" de son conseil d’administration, qui s’est tenue mardi 13 mai, le syndicat de l’industrie pharmaceutique, le Leem, a décidé de suspendre sa participation à tous les travaux en cours : Conseil stratégique des industries de santé (CSIS), Comité stratégique de filière des industries de santé (CSF-ITS) et Rencontres internationales de recherche (RIR). La méthode forte, pour dénoncer le nouveau plan de 3,5 milliards d’euros d’économies sur le médicament annoncé par la ministre des Affaires sociales et de la Santé il y a quelques jours. De nouvelles baisses de prix que l’industrie ne digère pas, n’ayant été une nouvelle fois pas consultée.

Sans recul du gouvernement, plus de dialogue...

Le Leem dit aussi émettre les plus vives réserves sur l’issue des négociations du Pacte de responsabilité pour la branche. "Les mesures actuellement envisagées sont en contradiction totale avec les ambitions stratégiques poursuivies par le Président de la République et par le gouvernement, estime Patrick Errard, président du Leem. Elles compromettent les possibilités de partenariat de long terme entre notre industrie et la puissance publique". Son appel ? Que le gouvernement revienne "à un niveau de contribution juste et proportionné du médicament au rétablissement des comptes de l’assurance maladie". D’ici là, le Comité stratégique de filière, qui devait se tenir à Lyon le 5 juin, pourrait bien être avorté. Les Rencontres internationales de recherche, programmées le 4 décembre prochain, sont, elles, d'ores et déjà annulées.

Gaëlle Fleitour

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte