Les industriels de l'alimentaire s'engagent sur la sécurité

Objectif : Sensibiliser tous les acteurs à la sécurité alimentaire. Solution : Signature d'une charte d'engagement de progrès.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les industriels de l'alimentaire s'engagent sur la sécurité

Même en période de crise, les industriels de l'alimentaire peuvent s'enorgueillir d'un constat : le consommateur français associe l'alimentaire à des notions positives. Les questions de sécurité alimentaire (excepté la vache folle dans le contexte actuel) restent en retrait des grandes inquiétudes de cette fin de siècle : sida, sécurité routière, pollution... Néanmoins, les industries alimentaires, poussées par la pression médiatique, ont ressenti le besoin de s'engager dans un projet commun. Alors que les fournisseurs d'engrais et d'aliments pour bétail sont considérés comme les premiers responsables des crises alimentaires et que les consommateurs reconnaissent leur responsabilité mais en dernier lieu (enquête BVA, avril 2000), la démarche consistait à mobiliser tous les maillons de la chaîne, de l'agrofourniture au consommateur en passant par les industries de transformation. Elle s'est concrétisée par la ratification de la charte d'engagement de progrès de l'industrie alimentaire, par Victor Scherrer, président de l'Association nationale des industries alimentaires, à l'occasion du Salon des industries alimentaires 2000 (Sial). Dix engagements pour que la sécurité alimentaire soit bien l'affaire de tous. Un renforcement des cahiers des charges du secteur de la nutrition animale car " nous sommes sérieusement lassés de devoir subir les conséquences de certaines lacunes dans ce domaine ", indique Victor Scherrer. Une surveillance approfondie de la chaîne du froid : un produit sera suivi de la sortie d'usine jusqu'au réfrigérateur du particulier à l'aide d'un capteur renvoyé pour analyse par le consommateur lui-même. Transparence oblige, tout un chacun pourra visiter le lieu de fabrication de ses rillettes ou de sa brioche préférées au cours de journées portes ouvertes en mars 2001.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUR LE MÊME SUJET
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS