Les industriels anticipent un rebond de leurs investissements

Alors qu’en 2009, les investissements furent gelés, 2010 semble être sous le signe d’une plus grande confiance des industriels, prêts à réinvestir. Une confiance en l’avenir qui reste à nuancer.

Partager

Les industriels anticipent un rebond de leurs investissements

Selon les industriels, l’investissement progresserait de 6% dans l’industrie manufacturière. Interrogés en avril 2010, ils ont confirmé la forte baisse de leurs investissements en 2009 par rapport à 2008 (-23%), mais pour 2010, les perspectives sont plus favorables. Les industriels anticipent une hausse de 6% de leurs investissements par rapport à 2009.

Dans les équipements électriques, électroniques, informatiques et machines, les investissements croîtraient de 5% après une chute de 25% en 2009. Pour les autres industries telles que le textile, la chimie, la fabrication de produits en caoutchouc, plastique ainsi que la métallurgie suivraient la même tendance avec une hausse de 6% en 2010, qui fait suite à une baisse de 28% en 2009. En revanche, l’investissement stagnerait dans le secteur automobile.

Selon les industriels, leurs motivations pour investir en 2010 seraient peu ou prou les mêmes que celles de 2009 : renouvellement des équipements (28%) et économies d’énergie (9%). A titre de comparaison, la moyenne sur les vingt dernières années était respectivement de 26% et 8%. En revanche, les industriels consacreraient une moindre part de leurs investissements à l’automatisation (8% ne 2009 et 2010 contre 12% en moyenne) et à l’extension de leur capacité productive (14% en 2010 contre 16% en moyenne).

Cette perspective de rebond des investissements dans l’industrie est encourageante puisqu’au premier trimestre 2010, les investissements des entreprises en général reculaient pour le huitième mois consécutif, ce qui n’était jamais arrivé depuis que les comptes nationaux existent sous cette forme, depuis 1949. Pour autant, il est peu probable que l’industrie sauve l’économie française. Même si la dévaluation de l’euro stimule un peu les exportations, il est difficile d’espérer que nos exportations dopent durablement la croissance.

Morgane Remy

%%HORSTEXTE:%%
MORGANE REMY

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS