Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les incinérateurs de déchets ne présenteraient que de faibles risques sanitaires

Publié le

Document Selon le Guide des effets sanitaires liés à la gestion des déchets ménagers publié le 27 juin, avec les nouvelles normes la probabilité de risque est presque faible.

Les incinérateurs de déchets ne présenteraient que de faibles risques sanitaires © D.R.

Les incinérateurs de déchets ont été mis en conformité avec les normes européennes fin 2005. Ainsi, depuis cette date ils ne représenteraient que de très faibles risques sanitaires, selon Thierry Philip, cancérologue et vice-président d'Amorce. C’est cette association des collectivités locales et des professionnels sur les déchets qui publie un "Guide des effets sanitaires liés à la gestion des déchets ménagers".

Cette étude intervient au moment où plusieurs autres montrent chez les professionnels une possibilité d'atteintes respiratoires, et chez les riverains l'apparition de malformations congénitales et une augmentation de la fréquence de cancers du sein chez la femme. Pour le Pr Philip, "ce risque est faible à la limite du significatif". Il explique que "ces études portaient surtout  sur les Unités d'incinération d'ordures ménagères (UIOM) dites d'"ancienne réglementation", qui ont disparu avec l'application des nouvelles normes.

L’association assure que les émissions de dioxine et de furane provenant de de la transformation de l'énergie ont baissé de 99,6%.

Mais pour Delphine Lévi Alvarès, chargée de campagne incinération et mise en décharge au Cniid (Centre national d'information indépendante sur les déchets), la dioxine a "un effet sans seuil", c'est à dire qu'elle a un effet "quelle que soit la quantité émise". Selon elle, même si les émissions sont réduites "pour une quinzaine de polluants", il y a au total 2000 molécules qui sortent de l'incinérateur.

La France possède le plus grand parc d'incinérateurs d'Europe, avec 130 usines, mais de capacité modeste. Avec 181 kilogrammes incinérés par habitant et par an, elle se situe un peu au-dessus de la moyenne européenne.

Livre Blanc incinération

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

28/06/2012 - 12h08 -

Bonjour.
Combien de gants et d'approximations dans "la probabilité de risque est presque faible".

Le risque est incertain, la probabilité imprécise, presque ne l'est pas plus, faible n'est pas chiffré. Est-ce réellement un terme utilisé dans l'étude ?
Merci
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus