Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les impôts des grandes entreprises, Bouygues-SFR, la 5G... la revue de presse de l'industrie

,

Publié le , mis à jour le 10/03/2014 À 08H49

Les Echos font leur une sur un rapport du Trésor qui montre que l'écart entre PME et grands groupes s'est nettement réduit en matière d'impôts sur les sociétés. Le Parisien s'intéresse de son côté aux enjeux du rachat de SFR par Bouygues ou Numericable. Enfin, Le Monde revient sur l'annonce du partenariat entre l'Allemagne et le Royaume-Uni dans la 5G lors de l'inauguration du CeBIT à Hanovre.

Impôts : forte réduction de l'écart entre grands groupes et PME

A la une des Echos ce lundi 10 mars : "Impôts : ce que paient vraiment les grands groupes". Le quotidien économique revient sur les conclusions d'une étude du Trésor qui montre que l'écart entre PME et grands groupes en matière d'impôts sur les sociétés s'est nettement réduit.

"Sous l'effet des mesures votées depuis 2012, le taux implicite atteint désormais 32 % pour les PME et 26 % pour les grands groupes. L'écart était de 20 points auparavant", précise le journal.

Les questions que pose le rachat de SFR

Alors que les tractations se poursuivent en coulisses avec un accord annoncé dimanche 9 mars entre Bouygues et Free, Le Parisien s'intéresse aux enjeux du rachat de SFR.

Alors que Numericable est toujours en lice pour racheter l'opérateur à son propriétaire Vivendi, une fusion SFR-Bouygues "rebattrait totalement les cartes dans la téléphonie mobile française que se partagent aujourd'hui quatre acteurs", écrit Le Parisien, rappelant que "le leader, Orange, a aujourd'hui 27 millions de clients mobiles, SFR en a 21 millions, Bouygues Telecom 11 millions et Free 7,4 millions".

Si les associations de consommateurs s'inquiètent d'un retour à trois opérateurs, Arnaud Montebourg a en tout cas affiché sa préférence pour un rachat de SFR par Bouygues plutôt que par Numericable. Dans une interview au Parisien/Aujourd'hui en France, publiée dimanche, le ministre du Redressement productif estime justement qu'il vaut mieux avoir trois opérateurs au lieu de quatre sur le marché français, afin de renforcer un secteur qui a souffert et qui est confronté à une concurrence mondiale forte.

Partenariat Allemagne-Royaume-Uni dans la 5G

"L'Allemagne et le Royaume-Uni vont collaborer sur la 5G", à lire sur LeMonde.fr. Les deux pays vont unir leurs forces dans le développement de la future génération de réseau internet mobile à travers une collaboration universitaire, a annoncé dimanche 9 mars le premier ministre britannique David Cameron à Hanovre, lors de l'inauguration du salon professionnel des technologies de l'information, le CeBIT.

L'université allemande de Dresde, le King's College de Londres et l'université de Surrey, au sud de Londres, travailleront ainsi "main dans la main sur la 5G", a notamment déclaré David Cameron.

A la recherche du cerveau artificiel

Le cerveau artificiel est à la une du Républicain Lorrain. L'Union européenne vient en effet de désigner le "Human Brain Project" comme l'un de ses deux programmes phares de recherche de la décennie à venir, avec pour objectif de faire progresser le domaine des neurosciences en simulant par ordinateur l'activité du cerveau. Le coût de ce programme est estimé à un milliard d'euros.

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle