En mars 2018, les constructeurs français se maintiennent dans un marché automobile européen en baisse

Les chiffres du mois de mars 2018 des immatriculations de voitures individuelles ont été publiés. Pour la première fois depuis le début de l'année, le marché enregistre une baisse. La France, en revanche, se maintient avec une légère hausse des ventes, et de bonnes performances pour les constructeurs tricolores.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

En mars 2018, les constructeurs français se maintiennent dans un marché automobile européen en baisse
L’Association des constructeurs automobiles européens a publié ses chiffres mensuels d’immatriculations de voitures individuelles dans l’Union Européenne.

L’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) a publié le 18 avril ses chiffres mensuels d’immatriculations de voitures individuelles pour le mois de mars dans l’Union Européenne. Après deux mois de hausse, le marché automobile a décliné pour la première fois en 2018 par rapport à l’année précédente. Une baisse de 5,3% avec 1,79 million de nouvelles voitures immatriculées dans l’Union Européenne.

Cette décrue s’explique notamment par des performances moindres en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni. Dans ses chiffres de la production automobile de 2017, l’ACEA mettait déjà en valeur l’effet du Brexit sur le marché des voitures. Les immatriculations britanniques chutent ainsi de 15,7% en mars 2018 par rapport à mars 2017. Si l’on considère les trois premiers mois de 2018 au global, les immatriculations restent stables et gagnent 0,7% par rapport à la même période de 2017.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

231 103 véhicules individuels immatriculés en France en mars 2018

Pour d’autres pays européens, les achats se maintiennent en mars. La France enregistre ainsi une croissance de 2,2% avec 231 103 véhicules enregistrés en mars 2018.

Côté constructeurs français en Europe, PSA connaît une augmentation fulgurante de 59,7% de ses immatriculations. Une performance qui s’explique notamment par l’acquisition d’Opel et Vauxhall. Cette opération permet également à PSA de renforcer son poids à 15,9% du marché européen tandis que Volkswagen reste le numéro un européen avec 22,6% des parts de marché.

Si le groupe Renault enregistre une baisse de 3,2% en mars, cette diminution est moindre que la moyenne européenne. Le constructeur français augmente également son poids sur le marché en passant d'une part de 9,5% en mars 2017 à 9,8% en mars 2018, bénéficiant notamment du succès du 4x4 Duster de Dacia, sa marque roumaine.

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS