Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

En mars 2018, les constructeurs français se maintiennent dans un marché automobile européen en baisse

Simon Chodorge , , ,

Publié le

Les chiffres du mois de mars 2018 des immatriculations de voitures individuelles ont été publiés. Pour la première fois depuis le début de l'année, le marché enregistre une baisse. La France, en revanche, se maintient avec une légère hausse des ventes, et de bonnes performances pour les constructeurs tricolores.

En mars 2018, les constructeurs français se maintiennent dans un marché automobile européen en baisse
L’Association des constructeurs automobiles européens a publié ses chiffres mensuels d’immatriculations de voitures individuelles dans l’Union Européenne.
© D.R. - PSA

L’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) a publié le 18 avril ses chiffres mensuels d’immatriculations de voitures individuelles pour le mois de mars dans l’Union Européenne. Après deux mois de hausse, le marché automobile a décliné pour la première fois en 2018 par rapport à l’année précédente. Une baisse de 5,3% avec 1,79 million de nouvelles voitures immatriculées dans l’Union Européenne.

Cette décrue s’explique notamment par des performances moindres en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni. Dans ses chiffres de la production automobile de 2017, l’ACEA mettait déjà en valeur l’effet du Brexit sur le marché des voitures. Les immatriculations britanniques chutent ainsi de 15,7% en mars 2018 par rapport à mars 2017. Si l’on considère les trois premiers mois de 2018 au global, les immatriculations restent stables et gagnent 0,7% par rapport à la même période de 2017.

231 103 véhicules individuels immatriculés en France en mars 2018

Pour d’autres pays européens, les achats se maintiennent en mars. La France enregistre ainsi une croissance de 2,2% avec 231 103 véhicules enregistrés en mars 2018.

Côté constructeurs français en Europe, PSA connaît une augmentation fulgurante de 59,7% de ses immatriculations. Une performance qui s’explique notamment par l’acquisition d’Opel et Vauxhall. Cette opération permet également à PSA de renforcer son poids à 15,9% du marché européen tandis que Volkswagen reste le numéro un européen avec 22,6% des parts de marché.

Si le groupe Renault enregistre une baisse de 3,2% en mars, cette diminution est moindre que la moyenne européenne. Le constructeur français augmente également son poids sur le marché en passant d'une part de 9,5% en mars 2017 à 9,8% en mars 2018, bénéficiant notamment du succès du 4x4 Duster de Dacia, sa marque roumaine.

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle