Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Les immatriculations de voitures neuves en France terminent l'année en baisse de 0,51%

, , ,

Publié le , mis à jour le 02/01/2018 À 13H11

Les immatriculations de voitures neuves en France ont reculé de 0,51% au mois de décembre en données brutes par rapport au même mois de 2016, a annoncé lundi 1er janvier le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Elles finissent en nette progression sur l'ensemble de l'année 2017.

Les immatriculations de voitures neuves en France terminent l'année en baisse de 0,51%
Les immatriculations de voitures neuves en France ont reculé de 0,51% en décembre en données brutes par rapport au même mois de 2016, a annoncé lundi le Comité des constructeurs français d'automobiles. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau
© Charles Platiau

Avec 193 375 voitures particulières neuves immatriculées le mois dernier, le marché automobile français atteint ainsi 2 110 751 unités sur l'ensemble de l'année écoulée et affiche une hausse de 4,74% en données brutes sur l'ensemble de 2017.

En novembre, les immatriculations avaient bondi de 10,3%, accumulant d'ores et déjà une progression de 5,3% depuis le début de l'année, tirées surtout par l'embellie des perspectives économiques et l'engouement pour les nouveaux SUV que proposent désormais presque toutes les marques. En 2016, la croissance du marché auto français avait atteint 5,1%, après +6,8% en 2015, tirant un trait sur cinq années de stagnation ou de baisse consécutives au contrecoup de la fin des primes à la casse décidées sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

PSA bondit, Renault fléchit

Le marché français a maintenant clairement retrouvé son niveau naturel de deux millions de voitures neuves par an, qu'il connaissait encore juste avant la crise de 2009 (2,05 millions d'unités en 2008). Les immatriculations avaient ensuite bondi à 2,2 millions d'unités, et au-delà, trois années de suite, dopées par les aides anti-crise, avant de s'effondrer à moins de 1,8 million quand le dispositif avait pris fin.

En décembre, les immatriculations de PSA ont bondi de 15,57% (donnant +10,31% sur l'ensemble de 2017) tandis que celles du groupe Renault ont enregistré une baisse de 4,05% le mois dernier (+3,08% sur l'année écoulée). En 2018, le marché automobile français devrait connaître une nouvelle année de croissance, mais à un rythme moins rapide. L'Observatoire Cetelem de l'automobile attend ainsi une hausse de 3,8% à 2,2 millions des immatriculations de voitures neuves en France sur l'année qui commence.

Tangi Salaün, avec Gilles Guillaume

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

03/01/2018 - 19h32 -

Tiens , c'est curieux, les media ne se sont pas rués sur cette info pour vanter les bienfaits Macronniens et la COP machin-truc, un effet lentille convexe climato-médiatique, non calculé, peut-être...
Répondre au commentaire

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus