Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Les immatriculations de voitures accusent le choc du WLTP en Europe

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

L'Association des constructeurs européens d’automobile (ACEA) a révélé le 18 septembre ses données sur les immatriculations pour le mois d'août. Une période difficile pour les constructeurs : les livraisons ont chuté de 8,4% par rapport à août 2018.

Les immatriculations de voitures accusent le choc du WLTP en Europe
Daimler, maison mère de la marque Mercedes-Benz, fait partie des rares heureux sur le marché automobile européen en août.
© Daimler AG

Après le marché français, la filière automobile européenne accuse le choc du WLTP. Mercredi 18 septembre, l’Association des constructeurs européens d’automobile (ACEA) a publié ses données sur les immatriculations de voitures neuves dans les pays de l'Union européenne et de l'Association européenne de libre-échange (Islande, Norvège et Suisse). Après un mois de juillet légèrement positif (+1,4%), les ventes ont dégringolé de 8,4% en août avec 1,042 million de voitures livrées.

Effet statistique lié au WLTP

Cette contre-performance ne surprend pas. Les immatriculations d’août sont comparées au même mois en 2018. Or, la mise en place du nouveau protocole d’homologation des véhicules, le WLTP, avait entraîné un déstockage massif des constructeurs en août 2018. Cet effet statistique a également bouleversé les chiffres du marché français.

Sur les huit premiers mois de l’année, la tendance reste négative dans l’Union Européenne : les ventes ont diminué de 3,2% avec 10,5 millions de voitures enregistrées. L'ACEA avait d'ailleurs revu à la baisse ses prévisions. L’association table en effet sur une contraction de 1% pour l’ensemble de l’année 2019.

Renault perd des parts de marché

La débâcle se confirme pour les principaux constructeurs. Le groupe PSA voit ses ventes diminuer de 5,4% sur le mois d’août (151 934 unités). Les marques qui résistent le mieux sont Peugeot (-3,4%) et DS (+26,4%) tandis que Opel-Vauxhall (-6,9%) et Citroën (-8,1%) souffrent. Deuxième constructeur sur le marché européen, PSA voit tout de même sa part progresser légèrement de 13,7% à 14,1% même s’il est toujours loin derrière le groupe Volkswagen.

Renault est davantage fragilisé. Sa part de marché chute de 12,1% à 10% et ses ventes s’effondrent de 23,6% (108 577 unités). Renault affiche une chute de 38% que ne suffisent pas à compenser les volumes de Dacia (+7,1%), toujours en bonne forme.

Daimler réalise la meilleure performance du marché

Les constructeurs allemands paraissent plus solides malgré des ventes souvent en recul. La part de marché de Volkswagen reste presque intacte (elle progresse de 0,1 point à 27,5%) tandis que ses immatriculations diminuent de 8% avec 128 686 voitures. Volkswagen (-14%), Porsche (-17,8%) et Audi (-9,1%) enregistrent des replis tandis que Skoda résiste (+5,4%).

BMW voit sa part de marché légèrement progresser de 0,2 point à 5,5% avec des ventes en chute de 5,9% (58 703). La bonne surprise vient de Daimler qui réalise la meilleur performance du marché européen : le groupe allemand a livré 74 050 véhicules en août (+22,1% sur un an). Sa part de marché passe ainsi de 5,2 à 6,9%.

Ford, qui n'abandonne pas l'Europe, réalise aussi un beau mois : ses livraisons augmentent de 1,7% avec 59 995 voitures mises sur les routes.

Gros repli pour Nissan

Le groupe Fiat Chrysler (FCA) subit aussi une baisse des livraisons : -26,5% avec 54 101 voitures. Le constructeur italo-américain est ralenti par Fiat (-26%) et Jeep (-19,6%) qui redresse d’habitude ses ventes.

Chez les constructeurs japonais, la situation se montre plus disparate. Nissan poursuit sa dégringolade à -45,5% (23 494 voitures écoulées). Il s’agit de la pire performance sur le marché européen. Toyota reste stable à 0,2% (53 650 unités).

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

19/09/2019 - 16h41 -

Rendre la voiture plus économique est la seule vraie piste capable de faire augmenter les ventes ? Malheureusement les véhicules sont de plus en plus souvent la cible des politiques qui voient encore dans ce besoin une façon de rançonner les prisonniers de l'éloignement ?
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle