Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Les hommes noirs, exclus de la recherche, pourraient pourtant mieux survivre au cancer de la prostate

Coralie Lemke , , ,

Publié le

Alors qu'ils sont plus sujets au cancer de la prostate que les autres, les hommes noirs sont sous-représentés dans les études cliniques dans ce domaine, révèle-t-on au congrès mondjial de l'Asco. Pourtant, certains résultats montrent des réponses aux traitements parfois meilleures que chez les hommes blancs.

Les hommes noirs, exclus de la recherche, pourraient pourtant mieux survivre au cancer de la prostate
Les hommes noirs doivent être mieux intégrés aux études cliniques, selon plusieurs chercheurs de l'ASCO.
© PIXABAY

Les facteurs de survie face à un cancer sont nombreux, comme l’organe touché, le type de cancer, ou le traitement choisi. Mais l’American society of clinical oncology - (ASCO), une institution dans la recherche contre le cancer - a, elle, choisi de s’intéresser à l’ethnicité des patients. Plus particulièrement aux chances de survie des hommes noirs dans le cancer avancé de la prostate. Un domaine qui n’a pas été choisi au hasard, puisque les hommes d’origine africaine, antillaise et afro-américaine ont environ 60% de plus de risques de développer ce cancer que les hommes blancs.

Après avoir analysé les données de neuf études cliniques de phase III qui associent la chimiothérapie à la prednisone, un corticostéroïde, les chercheurs ont commencé par constater que les hommes noirs sont moins bien diagnostiqués et que peu d’entre eux font partie des études cliniques. "Sur 8 820 participants, 85% étaient blancs, 6% afros et le reste asiatiques ou d’une autre ethnicité. Ils devraient être mieux représentés dans les cohortes de patients pour les études cliniques", explique la docteure Susan Halabi, biostatisticienne, qui enseigne à la Duke University.

De meilleures chances de survie

D’autant que plusieurs résultats montrent que les hommes noirs répondent mieux que les autres à certains traitements contre le cancer. Pour le traitement par chimiothérapie, les patients de toutes ethnies confondues ont montré un taux de résistance médian de 21 mois. Mais les patients noirs présentaient 19% de chances de décès de moins. "Peut-être ont-ils une meilleure tolérance à la prednisone ou peut-être les atteintes biologiques de la maladie sont-elles différentes", suggère le Dr Halabi. 

Dans le cas d’un traitement à l’Abiraterone, un traitement hormonal commercialisé sous le nom de Zytiga par le laboratoire Janssen, les patients noirs gagnent même plusieurs mois de survie en bénéficiant du médicament. Ce qui va à l’encontre de toutes les statistiques. "Les études actuelles montrent que les hommes noirs ont deux fois plus de chances de mourir d’un cancer de la prostate que les hommes blancs. Mais nos travaux suggèrent que si tous ont accès aux mêmes traitements hormonaux, alors ce n’est pas le cas. Les hommes noirs ont même 16 mois de survie contre 11 mois pour les patients blancs", explique Robert Dreicer, oncologue à l'Université de Virginie.

Un appel lancé a la FDA et aux chercheurs

Pour déceler d’où viennent ces différences de survie, les gènes des patients entrent maintenant en jeu. "La prochaine étape consiste à se pencher sur une analyse génomique des participants pour mieux comprendre cette différence en observant leurs mutations génétiques", explique le docteur Halabi, qui lance même un appel à la Food and Drug Administration, l’autorité de régulation du médicament américaine. "Peut-être que la FDA pourrait envisager d’intégrer des minorités ethniques dans ses études afin qu’on en sache plus."

"C’est d’autant plus important que la médecine personnalisée se développe à grand pas. Il faut comprendre pourquoi certains groupes de patients répondent mieux à certaines thérapies. Nous appelons toute la communauté des chercheurs en oncologie à être plus inclusifs", renchérit le docteur Dreicer. Une étude qui fait aussi bien avancer la science que l’égalité entre les citoyens.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle