Les groupes pétroliers tirent leur épingle du jeu

Partager

Sur fond de crise économique mondiale, les plus grands groupes pétroliers annoncent des résultats records. Les compagnies américaine ExxonMobil et anglo-néerlandaise Royal Dutch Shell ont respectivement vu leur bénéfice net augmenter de 58 % et de 71 % au troisième trimestre 2008. « Nous regardons de près la situation économique mondiale », a tout de même précisé le groupe Shell.

Au troisième trimestre, les deux groupes ont bénéficié d'une augmentation de 54 % des prix du brut, par rapport au troisième trimestre 2007. Le prix du baril a en effet frôlé les 150 dollars au mois de juillet 2008. Cela a permis aux compagnies pétrolières de contrebalancer les arrêts d'activités provoqués par le passage des ouragans Gustav et Ike dans le golfe du Mexique.

ExxonMobil est la première compagnie pétrolière et gazière mondiale cotée. Elle annonce aujourd'hui un bond de 58 % de son bénéfice trimestriel, s'établissant à 14,83 milliards de dollars, contre 9,41 milliards de dollars à la même période l'année précédente. Le chiffre d'affaires d'Exxon s'est élevé à 137,73 milliards de dollars au troisième trimestre, soit une hausse de 34 %. La compagnie a également indiqué que ses investissements pour l'année 2008 dépasseront les 25 milliards de dollars (ils représentent 6,9 milliards de dollars sur le seul troisième trimestre). Cependant, « les réparations et les moindres volumes produits causés par les ouragans devraient réduire les bénéfices du quatrième trimestre de l'ordre de 500 millions de dollars », a précisé le groupe.

Royal Dutch Shell est la deuxième compagnie pétrolière mondiale non gouvernementale. Elle fait état d'une hausse de 71 % de son bénéfice net au troisième trimestre, à 10,9 milliards de dollars contre 6,4 milliards un an plus tôt. Le chiffre d'affaires de Shell s'est établi à 131,56 milliards de dollars, ce qui représente une hausse de 45 % par rapport à 2007. Le montant de ses investissements au troisième trimestre s'est porté à 11,2 milliards de dollars. Shell a toutefois indiqué que sa production pétrolière et gazière avait baissé de 7 % en raison des ouragans.

Adèle Bouet, avec Reuters

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS