Les grandes banques US rendues prudentes par la baisse des taux

(Reuters) - Des dirigeants de plusieurs banques américaines ont adopté un ton prudent lundi pour évoquer l'impact possible de la baisse des taux d'intérêt et de l'inversion de la courbe des rendements obligataires sur leurs résultats annuels.
Partager
Les grandes banques US rendues prudentes par la baisse des taux
Des dirigeants de plusieurs banques américaines ont adopté un ton prudent lundi pour évoquer l'impact possible de la baisse des taux d'intérêt et de l'inversion de la courbe des rendements obligataires sur leurs résultats annuels. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar

S'exprimant lors d'une conférence sur le secteur, de hauts responsables de Citigroup et de Wells Fargo ont tempéré leurs prévisions de revenu net d'intérêts - un indicateur de la rentabilité des activités de crédit bancaire - en évoquant des préoccupations macroéconomiques.

Cette conférence constitue la première occasion d'entendre des dirigeants de banques s'exprimer sur leurs prévisions depuis que la Réserve fédérale a annoncé fin juillet la première baisse de taux depuis 2008.

Pour Wells Fargo, l'évolution des taux à une forte influence sur l'évolution des revenus car une part importante de ses activités est liée aux dépôts et au crédit immobilier: plus de la moitié du portefeuille de prêts du groupe est à taux variables et au sein de ceux-ci, la majorité sont liés à des taux de référence qui ont nettement baissé ces derniers mois.

La Fed a réduit le 31 juillet l'objectif de taux des fonds fédéraux, le principal instrument de sa politique monétaire, d'un quart de point à 2,0%-2,25% et les marchés s'attendent à une nouvelle baisse à l'issue de sa prochaine réunion, le 18 septembre.

Le directeur financier de Wells Fargo, John Shrewsberry, a déclaré que le groupe tablait désormais sur une baisse de 6% de son produit net d'intérêts en 2019, une prévision revue en baisse pour la deuxième fois depuis le début de l'année. La banque tablait jusqu'alors sur un recul de 5% au maximum.

Les analystes prévoient quant à eux en moyenne une baisse de 3,8%.

Citigroup, la plus internationale des grandes banques américaines, est moins sensible que ses rivales à l'évolution des taux mais son directeur financier, Mark Mason, a déclaré lundi que la réduction de l'écart entre les taux d'emprunt à long et court termes d'une part, la perspective de nouvelles baisses de taux d'autre part incitaient le groupe à se montrer plus prudent en matière de prévisions.

Citi table désormais sur une croissance de 3% à 4% de son revenu net d'intérêts annuel, contre +4% prévu auparavant.

A Wall Street, l'action Wells Fargo perdait 2,67% en clôture et Citi 4,27%.

Bank of America a également fait une présentation lundi mais ne s'est pas exprimée sur ses prévisions de revenu net d'intérêts. Goldman Sachs et Morgan Stanley figurent au programme de la conférence pour les prochains jours.

(Imani Moise, avec Arun Koyyur; Marc Angrand pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS