Les GM&S Industry ont bloqué l'usine Renault au Mans

Deux cents salariés du sous-traitant GM&S Industry ont bloqué, le 12 avril, un site Renault au Mans (Sarthe) ainsi que l'usine du fabricant d'engins agricoles Class, entraînant l'arrêt de deux chaînes de production.

Partager
Les GM&S Industry ont bloqué l'usine Renault au Mans
Découpage emboutissage

Partis le 12 avril de leur usine GM&S Industry de La Souterraine (Creuse) à 4 heures du matin, 200 salariés ont souhaité manifester leur mécontentement à l'égard de Renault en bloquant l’usine du constructeur au Mans (Sarthe). Ils ont également bloqué l’usine voisine du fabricant d’engins agricoles Class, entraînant l’arrêt de deux chaînes de production. L'entreprise qui compte 280 salariés est en redressement judiciaire depuis le 2 décembre, avec période d'observation de six mois.

Les repreneurs potentiels ont jusqu'au 18 avril pour déposer leurs offres, le tribunal de commerce de Poitiers statuera le 5 mai. "Les constructeurs PSA et Renault n'ont pas tenu compte de notre demande, précise Vincent Labrousse, délégué CGT. PSA s'était engagé en début d'année sur un chiffre d'affaires de 1,9 million d'euros et Renault sur 900 000 euros, les mêmes montants qu'il y a un an, mais ils n'ont pas tenu leurs engagements. Certes, ils nous ont envoyé de la matière mais très souvent, ce n'était pas celle qu'ils voulaient en priorité, et nous n'avions pas le conditionnement pour leur expédier les pièces. Nous avons très vite compris qu'ils avaient fait fabriquer par des concurrents pour nous amener à la liquidation. L'entreprise a bien failli être liquidée fin décembre et fin janvier."

De nombreuses manifestations

Avant le blocage de Renault Le Mans, ils avaient mené une opération escargot sur la RN 145 le 21 mars, bloqué le site PSA de Poissy (Yvelines) le 31 mars et obtenu le 6 avril un entretien avec Carlos Tavares, le Président de PSA, qui leur avait assuré de son soutien face à l'échéance du 5 mai. A ce jour, l'engagement quant à la charge de travail confiée à GM&S Industry s'élève à 10 millions d'euros pour PSA et 3,5 millions d'euros pour Renault.

"On est loin du compte car en 2014, la charge de travail de PSA était de 18 millions d'euros et celle de Renault de 10 millions d'euros constate Vincent Labrousse. Il nous faudrait 40 millions d'euros de chiffre d'affaires, ce qui représente moins de 1 % du chiffre d'affaires de l'emboutissage en France. Cela donnerait des perspectives à un éventuel repreneur. Notre volonté n'est pas de nuire à ces deux constructeurs mais d'avoir du travail. Nous avons le sentiment qu'une déroute est planifiée pour aboutir à la fermeture de notre usine."

Deux repreneurs potentiels

La région Nouvelle-Aquitaine a accordé à l’entreprise un prêt de 580 000 euros en mars, BpiFrance a consenti un crédit de 540 000 euros et la banque Thémis un crédit de 1,1 million d'euros. Aujourd'hui, deux repreneurs potentiels se disent intéressés : le français GMD, un équipementier automobile spécialisé dans la plasturgie, la fonderie et l'emboutissage, et le groupe italien Magnéto qui compte plusieurs usines en France.

La prochaine action des salariés est programmée, le 19 avril à partir de 9 heures, sur les Champs Elysées devant les showroom de Renault et PSA.

Corinne Mérigaud

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - PARIS HABITAT OPH

Refonte du paramétrage et de la donnée du SIRH HR Access

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS