Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Les gagnants du prix des jeunes entreprises innovantes de L'Usine Nouvelle sont...

Publié le

Diaporama La troisième édition de remise du prix des jeunes entreprises innovantes de L’Usine Nouvelle a eu lieu en présence de Nathalie Kosciusko-Morizet et Valérie Pécresse mercredi soir. C'est devant une salle enthousiaste que nos cinq lauréats ont reçu leur prix récompensant leur innovation.

Les gagnants du prix des jeunes entreprises innovantes de L'Usine Nouvelle sont... © Pascal Guittet

Il n'en reste que cinq. C'est en présence de Mme Valérie Pécresse et Nathalie Kosciusko-Morizet que les cinq lauréats du prix des jeunes entreprises innovantes sont venus recevoir leur récompense mercredi soir au Centre Etoile St Honoré. Animée par Aurélie Barbaux, journaliste à L'Usine Nouvelle et Laurent Guez, directeur de la rédaction de L'Usine Nouvelle, la cérémonie s'est déroulée devant un parterre attentif.

Comme l'a déclaré,
Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'Etat la prospective et au développement de l'économie numérique dans son discours introductif, "l'innovation c'est aussi la capacité des entreprises à trouver leur marché". C'est le cas de 2IDEA, qui avec son procédé industriel transforme l'énergie en froid. Avec humour, le récipendiaire du prix précisait que ses clients, principalement issus des pays africains ou du moyen-orient, "payaient 30% à la commande et le reste dès la sortie du produit de l'usine. Des clients rêvés". A l'identique, Multiposting qui diffuse les petites annonces d'emplois sur de mutliples sites possède déjà la moitié des groupes du CAC 40 dans son portefeuille clients. "Merci de contacter rapidement mes services", a d'ailleurs lancé avec humour Valérie Pécresse. Exalead aussi a trouvé son marché, du moins une vitrine. "le site Elysées.fr offre effectivement une belle exposition pour notre techologie", déclarait le gagnant du prix de la catégorie croissance. Le moteur de recherche, lancé depuis une dizaine d'année a en effet proposé sa technologie de moteur de vidéo au site de la présidence de la République. Autre innovation saluée par notre jury, le microsystème d'injection automatique de médicaments de la société Eveon. Une seringue certifiée ni dangereuse, ni douloureuse, "d'ailleurs nous cherchons des testeurs", en a profité pour glisser Vincent Tempelaere le DG d'Eveon. Mention spéciale du jury, à Doog, qui d'une prise de photo depuis un appareil renvoie vers un site web, "bientôt dans L'Usine Nouvelle", a prophétisé le responsable de Doog.

Le crédit impôt recherche maintenu et bientôt un small business act

Pour ponctuer cette remise de prix, Nathalie Kosciusko-Morizet et Valérie Pécresse ont profité de l'occasion pour dévoiler des annonces en faveur du soutien aux entreprises innovantes. A commencer par cette bonne nouvelle :  « Le crédit impôt recherche sera maintenu, la stabilité de la règle du jeu est cruciale » Une précision apportée par la ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche  aux jeunes entreprises, comme nombre d’autres inquiètes des retombées fiscales du plan d’économie mis en place par le gouvernement. L'enveloppe budgétaire ne sera donc pas rognée, maintenant la dynamique de cette aide à l'innovation, comme en témoigne le bilan record de 2008 publié par le ministère.

A ce dispositif, Nathalie Kosciusko-Morizet  a rappelé aux jeunes pousses qu’elles devraient trouver de nombreuses aides dans le panel de celles mises en place par le gouvernement pour surmonter les obstacles à leur développement. Outres les dispositifs de soutien financier déjà connus (Oseo, FSI, CDC...) pour pallier la « sous capitalisation chronique des jeunes entreprises »,  la secrétaire d’Etat s’est montrée confiante dans la création d’un Small Business Act au niveau européen, portée par la Commissaire en charge de l’agenda numérique, Neelie Kroes, « très motivée sur ce dispositif », selon Nathalie Kosciusko-Morizet. Laquelle a prôné comme sa consoeur la nécessaire structuration en filière des PME pour bénéficier d’un effet d’échelle.

Les 4,5 milliards d’euros issus du grand emprunt affecté au secteur numérique contribueront à la création de ces filières. Pour affecter ces sommes, une grande consultation publique sera ouverte dès le 31 mai pour identifier les sources d’investissements dans les usages et services liés au numérique : e-santé, cloud computing, ville numérique, numérisation des contenus etc. « Faute d’une administration globale du numérique, c’est à ce secteur de nous dire ce qui se passe », diagnostique NKM. Des 4,5 millions d'euros, 2,5 devraient être affectés à ces projets, les 2 millions d'euros restants dédiés principalement au déploiement d'infrastructures, essentiellement de la pose de fibre optique.

La r&d, pivot de l’entreprise

Valérie Pécresse a aussi convoqué le grand emprunt pour soutenir les jeunes entreprises et faire « de la France le pays le plus innovant dans le monde » et surtout éviter que les risques de « transfert de compétences en R&D vers les autres pays, en particulier la Chine ». Pour la ministre de la Recherche, « La R&D est la substantifique moëlle. En localisant la R&D, nous aurons les sièges sociaux et les centres de production. » Quel meilleur moyen que le crédit impôt recherche pour doper la R&D, d’autant plus que comparativement à la situation antérieure où les entreprises bénéficiaires du CIR avaient « cinq fois plus de  chances de bénéficier d’un contrôle fiscal », les modifications de la loi mettent un peu plus de cohérence dans cet outil. «Sauf pour les champions de l’optimisation fiscales », prévient Valérie Pécresse en faisant allusion aux grands comptes répartissant les demandes entre plusieurs filiales.
Mais nos jeunes pousses gagnantes n’en sont pas encore à ces recours comptables, leur énergie toute investie à devenir de solides plantes de l’économie de demain.

Cliquez ici pour découvrir les cinq lauréats des JEI 2010

- Doog transforme la photo en hyperlien
- Eveon sécurise les injections
- 2Idea transforme le soleil en glace
- Multiposting démultiplie les annonces
- Exalead, le Google des entreprises
- Le jury 2010


 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle