Les Français font moins confiance aux vaccins… plus à l’homéopathie

Même si la confiance des Français vis-à-vis des médicaments reste solide, elle a tendance à s'éroder au fil des ans. Elle s'est dégradée pour la quasi-totalité des médicaments, particulièrement pour les vaccins. Seule l'homéopathie semble trouver grâce aux yeux de la population.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les Français font moins confiance aux vaccins… plus à l’homéopathie

Le débat ouvert par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, autour de la vaccination obligatoire n’a visiblement pas eu l’effet escompté… ou du moins, n’a pas encore porté ses fruits, puisque la défiance des Français vis-à-vis des vaccins ne cesse de progresser. C’est le constat inquiétant dressé dans l’observatoire sociétal du médicament 2016, réalisé par Ipsos pour les entreprises du médicament (Leem). Le niveau de confiance des Français dans les vaccins s’établit à 69%, en baisse de 2 points par rapport à 2015.

Seul un Français sur deux considère aujourd’hui que la vaccination présente plus de bénéfices que de risques. C’est le taux de confiance le plus bas (69 %) depuis le lancement de l’Observatoire sociétal du médicament en 2012. "La France, patrie de Pasteur, est aujourd’hui championne du monde du scepticisme à l’égard de la vaccination. La situation est préoccupante. La vaccination est aujourd’hui capable de prévenir 28 maladies infectieuses", a regretté Philippe Lamoureux, directeur général du Leem, dans un communiqué.

Les virus en profitent

Cette méfiance ne date pas de la pétition du professeur Joyeux en mai 2015, qui s’attaquait au vaccin pédiatrique Infanrix. Les polémiques se sont enchaînées depuis 15 ans venant entacher la découverte de Louis Pasteur : les vaccins contre l’hépatite B, la grippe H1N1 et le papillomavirus avec la mise en cause l’an dernier du Gardasil, accusé de provoquer des scléroses en plaques… Mais ce doute prend un tournant dramatique avec la recrudescence de virus qui auraient pu appartenir au passé, comme la coqueluche, rougeole, méningite, poliomyélite ou la variole.

Et dans un contexte où la côte des entreprises du médicament a baissé de 6 points (55% des sondés ont confiance), les Français semblent vouloir se tourner vers des médecines plus douces. L’homéopathie est d’ailleurs la seule famille à gagner des points auprès de la population. Avec un niveau de confiance en hausse de deux points, elle atteint 73% alors que tous les autres médicaments ont perdu du terrain. C’est le cas des médicaments sur ordonnance (88 %, - 5 points), des médicaments remboursés (88 %, - 4 points), des médicaments de marque (87 %, - 2 points), des médicaments non remboursés (74 %, - 1 point) et sans ordonnance (70 %, - 3 points).

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS