Les Fonderies Collignon investissent 1 million d'euros à Deville

Repris à la barre du tribunal de commerce de Sedan le 21 juillet 2016 suite à une liquidation judiciaire, les Fonderies Collignon connaissent aujourd'hui un plein renouveau grâce à une restructuration douce et un investissement d'un million d'euros qui s'étalera jusqu'en 2019.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les Fonderies Collignon investissent 1 million d'euros à Deville
Désormais dirigée par Guy Tutiaux, PDG, et Jean-Pierre Mallet, un industriel possédant trois PME dans la Loire et aujourd'hui directeur général de l'entreprise où il fut cadre commercial durant 20 ans, la SN Fonderies Collignon qui emploie cinquante salariés à Deville (Ardennes) connait une belle métamorphose après avoir failli disparaître de la carte industrielle.
Après s'être d'abord attachés à restaurer la confiance des clients au niveau des délais de livraison, les deux actionnaires ont lancé en 2017 un plan d'investissement d'un million d'euros. Cette année, 400 000 euros ont ainsi été consacrés à la sécurisation du process de fabrication par l'acquisition d'un cinquième four de fusion, deux machines de moulage supplémentaires et une de décochage et aussi l'achat d'un second spectromètre pour contrôler toutes les fusions en forme interne.
Par ailleurs, l'entreprise a procédé au changement du circuit de refroidissement des quatre fours par induction et rénover un malaxeur de moulage. Ces différents changements ont permis à la PME de réaliser un chiffre d'affaires de 6 millions d'euros sur 13 mois alors qu'elle en avait budgétisé 4,3 millions d'euros sur douze mois
En août 2018, les efforts porteront sur le programme de maintenance avec la remise en état de deux grenailleuses, diverses améliorations sur le four de traitement thermique et la mise en place d'un projet de fiabilisation de l'automatisation pour permettre le travail en 3 X 8. Une nouvelle zone de parachèvement et de contrôle sera aussi construite afin d'améliorer la manutention et les conditions de travail du personnel.
Enfin, en 2019, les Fonderies Collignon seront dotées d'une machine automatique pour le décochage. Bénéficiant actuellement d'un carnet de commande de deux mois et d'un portefeuille d'une centaine de clients, l'institution ardennaise fondée en 1898 produit 210 tonnes d'acier coulé par mois. Fonderie d'aciers spéciaux spécialisée dans la fabrication de pièces en petite et moyenne série (5 à 30 kg) destinées aux poids lourds, le BTP, le ferroviaire, l'agriculture et les loisirs.
Pascal REMY

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS