Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Les Fonderies Collignon à Deville placées en redressement judiciaire

, , , ,

Publié le

Jeudi 12 novembre, le tribunal de commerce de Sedan (Ardennes) a mis en redressement judiciaire les Fonderies Collignon, basées à Deville (Ardennes), qui avaient déposé le bilan la semaine passée. Le PDG de cette PME familiale de 108 salariés a à peine trois mois pour bâtir un plan de continuation.

En état de cessation de paiement depuis la semaine dernière, les Fonderies Collignon figuraient à nouveau au rôle du tribunal de commerce de Sedan (Ardennes) jeudi 12 novembre. Au terme de cette audience, la juridiction a ouvert une procédure de redressement judiciaire et nommé un administrateur et un mandataire judiciaire:  Me Jérome Cabooter et Bruno Raulet. Ce dossier sera à nouveau examiné le 5 février 2016.

Les Fonderies Collignon ont dû se résoudre au dépôt de bilan. Et cela malgré un recentrage de sa production vers des produits à forte valeur ajoutée, un plan social avec 44 suppressions d'emplois, des mutations structurelles comme l'arrêt de fabrications chroniquement déficitaires et la mutualisation de services, le non-remplacement des départs en retraite et un changement dans l'actionnariat de la société.

Implantées à Deville (Ardennes) depuis 1898 et employant 108 salariés, cette PME spécialisée dans la fabrication de pièces de liaison en acier moulé et de pièces complexes en fonte GS pour l'automobile, le BTP et l'agriculture est dans la tourmente depuis 2088.

Dénicher un partenaire industriel pour éviter le pire

Malgré un léger mieux en 2014 qui avait abouti à une levée de la procédure de sauvegarde à laquelle l'entreprise était soumise depuis le 14 février 2013, les Fonderies Collignon, plombées par de récurrents problèmes de trésorerie, un passif de 3,4 millions d'euros à rembourser sur dix ans et d'importantes dépenses d'entretien et de maintenance, ne sont jamais sorties du tunnel. En dépit des aides à la restructuration de 250 000 euros versées à la fois par la région et le département.

Pour éviter le pire, Vincent Collignon, son PDG va être amené à prendre des mesures sociales drastiques, à dénicher un partenaire industriel et à trouver un terrain d'entente avec ses créanciers avant le 5 février 2016.

Pascal Remy

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus