Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

[Les films industriels de Noël] L’aile ou la cuisse, l'enfer d'un repas de fêtes

Cédric Soares

Publié le

L’aile ou la cuisse, et ses nombreux conseils pour préparer un repas de fête.

[Les films industriels de Noël] L’aile ou la cuisse, l'enfer d'un repas de fêtes
l'aile ou la cuisse 1976 réal : Claude Zidi Louis De funes Collection Christophel

Cette année, vous êtes en charge de l’organisation du réveillon. C’est peut être la première fois d’ailleurs. La panique vous saisie à l’idée de régaler vos convives. Pas de panique, "L’aile et la cuisse" regorge de conseils pour réussir votre soirée. Dans le film de Claude Zidi, Louis de Funès joue le rôle de Charles Duchemin éditeur d’un grand guide culinaire. Il est aux prises avec Jacques Tricatel, industriel leader de la restauration collective.

Ne lésinez pas sur la fraicheur des produits traditionnels

Huitres, escargots et par extension saumon ou foie gras, privilégiez les produits achetés le jour même. Essayez de vous renseigner sur le producteur. Charles Duchemin en sait quelque chose. Séquestré dans la cuisine d’un restaurateur qu’il avait mal noté, il a dû manger tous les restes de la cuisine composés de produits de Tricatel, un industriel qui est loin de rendre hommage à l'agroalimentaire français.

Ne trichez pas sur la cuisson des volailles

Maitriser la cuisson d’une dinde, une pintade ou un chapon relève presque d’une science. Chaque minute ou chaque arrosage est critique. Si le résultat n’est pas à la hauteur de vos espérances ne maquillez pas votre volatile. Vos invités le remarqueraient à la dégustation. Mieux vaut jouer la carte de la franchise. De toute façon un repas de fête, après l’apéritif et l’entrée, plus personne n’a encore faim.

Ne faites pas de fantaisies sur la bûche

Que ce soit face à son livre de recettes ou aux étalages, le choix est toujours pléthorique : bûche roulée chocolat framboise coco citron, bûche rose à la rose, bûche kiwis crémeux chocolat et gingembre … Malheureusement votre originalité sera très rarement récompensée, alors autant s'en tenir aux valeurs sures. Coluche alias Gérard Duchemin, fils de Charles a très peu apprécié de se retrouver dans le dessert sorti des usines Tricatel.

Ne faîtes pas la fine bouche

Il est toujours bon d’avoir de bonnes manières. Il ne faut toutefois pas en abuser. Déboussoler vos invités à coup de couverts exotiques à usage anecdotique ou les réprimander sur leur manière de couper le fromage risque fort de dégrader l’ambiance de la soirée.

Ne mangez pas trop / trop vite

Deux piliers structurent un repas de fêtes : une farandole de mets et une orchestration des réjouissances sur plusieurs heures. Profiter des victuailles et des convives relèvent du défis. Même si l’un des plats vous fait de l’oeil, apprenez à le picorer. Sinon à l’image de Charles Duchemin, vous allez mal finir la soirée. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle