Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

[Les films industriels de Noël] Charlie et la chocolaterie, les 10 recettes du succès de Willy Wonka

Cédric Soares

Publié le

Le parcours de Willy Wonka personnage à la fois fantasque et mystérieux dans Charlie et la Chocolaterie  est truffé de conseils avisés pour tout entrepreneur industriel. Retour sur les 10 recettes de son succès.

[Les films industriels de Noël] Charlie et la chocolaterie, les 10 recettes du succès de Willy Wonka

Charlie et la Chocolaterie occupe une place particulière dans le coeur des enfants gourmands du monde entier. D’abord succès littéraire dès la sortie du livre de Roald Dahl en 1964 puis blockbuster à deux reprises lors de ses adaptations cinématographiques réalisées en 1971 par Mel Stuart et 2005 par Tim Burton. Charlie Bucket, son héros, découvre un ticket d’or dans une tablette de chocolat Wonka. Willy Wonka, fondateur de la chocolaterie « The Willy Wonka Candy Company » en a disséminé cinq dans ses confiseries distribuées aux quatre coins du globe. Chaque possesseur d’un des sésames gagne un voyage d’une journée au coeur du monde à la fois magique et mystérieux du confiseur. Forrest Mars Sr., fils de Franklin Clarence Mars, fondateur de l’empire agro-alimentaire du même nom a inspiré Roald Dahl lors de la création du personnage de l’industriel à succès. Les 10 recettes de son succès rythment l’adaptation de Tim Burton. 
 
1/ Se concentrer sur un premier site rentable. 
Le grand père de Charlie a fait partie des premiers employés dans les années 1940. Il raconte « Willy Wonka a commencé avec une simple boutique sur Cherry Street ». A l’époque pas d’usine, juste un atelier où une dizaine de salariés s’affairent. Le confiseur fait à l’époque les premières découvertes qui le rendent célèbre. Au menu de celles-ci, une glace qui ne fond pas au soleil. L’aïeul, confirme le succès de Willy Wonka « Le monde entier s’arrachait ses confiseries »
 
2/ Développer son outils de production rapidement 
Cinq ans plus tard, Willy Wonka investi dans une usine  « La plus grande chocolaterie qu’on ai jamais vu, 50 fois plus grosse que les autres ». D’un point de vu économique c’est le moment où l’industriel a décidé de réinvestir une partie de son trésor de guerre franchir un cap en terme de production. L’usine est un moyen de disposer d’outils de productions industriels et d’employer plus d’ouvriers.
 
3/ Réaliser des commandes prestigieuses
L’un des meilleurs moyen de développer la notoriété de ses produits est de la mettre au service de celle d’une autre personnalité prestigieuse. C’est exactement ce que fait le chocolatier lorsque qu’il accepte de construire un gigantesque palais entièrement en chocolat pour le prince de Pondicherry en Inde
 
4/ Etre victime d’espionnage industriel 
Revers de la médaille d’un tel succès commercial, l’espionnage industriel. Le chocolatier n’y a pas échappé. Glace qui ne fond jamais, chewing-gum qui ne perd jamais sa saveur… tous les concurrents ont commencé à copier les trouvailles de « The Willy Wonka Candy Company ». Willy Wonka a du se séparer de tous ses employés.
 
5/ Réaliser une opération marketing spéciale
Après des années de mutisme, retranché derrière les grilles fermées de son usine, Willy Wonka lance l’opération des tickets d’or. L’effet combiné de son mutisme, de la rareté bons de participation et caractère exceptionnel du lot ont assuré un couverture médiatique sans précédent. Même si aucune étude d’impact n’est disponible, il y a fort à parier sur des ventes record sur la période du jeu. 
 
6/ Rebondir quand on est victime de la loi Murphy
Quel industriel n’a jamais été victime d’un produit défectueux lors d’une démonstration client ou une conférence de presse ? Willy Wonka, lui sait faire preuve d’un sang froid à toute épreuve. Son secret, avoir des fiches préparées à l’avance pour tout type de situation. 
 
7/ Fidéliser ses employés
Depuis sa fermeture au public et le renvoi de ses anciens salariés la chocolaterie continue de fonctionner grâce au Oompas-Loompas. Ces employés ont toujours le coeur à l’ouvrage. Toujours prêts à entonner une chanson au moment de réparer les bêtises des visiteurs capricieux. Leur nombre d’année de service et leur attachement à « The Willy Wonka Candy Company » les ont rendu totalement incorruptibles.
 
8/ Ne jamais arrêter d’investir dans la R&D
Malgré ses déboire avec ses concurrents, Willy Wonka n’arrête jamais d’investir dans des programmes de recherche. Pour preuve son chewing-gum au trois saveur. Cette sucrerie se substitue à un repas complet entrée-plat-dessert. Attention toutefois à ne pas mettre de nouveaux produits dans les mains du grand public tant qu’ils sont en phase de tests.
 
9/ Transmettre son entreprise ou s’associer au bon moment 
Pour Willy Wonka, le but du concours est de trouver un successeur. Le procédé peut paraître saugrenu mais l’entrepreneur avait bien identifié ses limites. Plutôt que s’accrocher à la tête de son empire alors qu’il ne se sent plus motivé il a préfère passer la main. In fine faute de prendre sa suite, Charlie devient son associé. 
 
10/ Avoir le soutien de ses proches
Au delà de sa sphère professionnelle, ce qui a fait défaut à au chocolatier c’est le manque de soutien de la part de ses proches. Avec Charlie non seulement il gagne un partenaire en affaires mais aussi un nouveau foyer au sein de la famille de celui-ci. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus