Les femmes cadres, plus sélectives dans leur utilisation des réseaux professionnels

Dans son étude publiée mardi 26 mai, le BCG, en partenariat avec HEC et Ipsos, s’intéresse aux cadres et leurs pratiques des réseaux professionnels. Le document pointe un net clivage entre les hommes et les femmes dans ce domaine. Deux visions du réseau professionnel s’affrontent, notamment les femmes cadres perçoivent plus négativement l’apport de celui-ci que les hommes…mais sont davantage sélectives quant à l’utilisation qu’elles en font.

Partager
Les femmes cadres, plus sélectives dans leur utilisation des réseaux professionnels

Pourquoi s’intéresser aux femmes cadres dans leur pratique des réseaux professionnels ? Quelles sont les spécificités du réseautage au féminin ? C’est à cela qu’annonce répondre le Boston Consulting Group Paris (BCG), en partenariat avec HEC au féminin et l’Ipsos. "Après notre étude sur le style de leadership des femmes cadres dans les entreprises, nous avons jugé intéressant de se consacrer aux actions qui les font progresser", explique Marie Humblot-Ferrero, directrice de projet et co-animatrice du réseau Women Initiative au BCG. Sur un panel de 500 cadres français âgés de 25 à 65 ans, dont 162 anciens élèves de HEC, l’étude "Les réseaux professionnels comme facteur de réussite, paradoxes et divergences", montre que les femmes ont un réseau plus restreint que celui des hommes, mais qu’elles jugent plus qualitatif.

En substance, le rapport révèle des surprises plus ou moins importantes :

  • Les femmes ne possèdent que 50 membres dans leur réseau, contre 72 pour les hommes en moyenne – et "elles le considèrent comme moins bon", précise Marie Humblot-Ferrero.
  • Les femmes cadres, plus restrictives que les hommes définissent le réseau professionnel comme un cercle restreint de personnes en qui elles ont entièrement confiance. Les hommes, eux, l’envisagent comme un cercle relativement large à qui ils peuvent rendre service ou à qui ils peuvent en demander. Une différence de perception qu’explique la coauteur de l’étude, "les femmes reprochent le côté utilitariste du réseautage. Lorsqu’elles ont recours à leur réseau, c’est davantage pour échanger, partager avec des personnes qu’elles ont rencontré au cours de leur carrière que pour se rendre visible".
  • Enfin les cadres au féminin iront davantage tisser des liens fréquents et soutenus envers les membres de leurs réseaux que les hommes.

Aurélie M'Bida

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

28 - LE COUDRAY

Mise en conformité de 2 salles de césarienne au bâtiment Pôle Femme Enfant du Centre Hospitalier de Chartres.

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS