Les Falcon au ralenti, Dassault traverse 2016 en sous-régime

L’avionneur annonce un chiffre d’affaires en baisse de 14%. Une baisse d’activité qui s’explique par une diminution des livraisons de Falcon. De quoi, peut-être, accélérer le besoin de réorganiser le groupe.

Partager
Les Falcon au ralenti, Dassault traverse 2016 en sous-régime
Livraison d'un Falcon 8X

Dassault qui rit, Dassault qui pleure. Alors que l’avionneur français enquille les succès à l’export avec son Rafale, la baisse d’activité côté civil plombe les résultats du groupe. Dassault affiche un chiffre d’affaires en forte baisse en 2016. Il s’établit à 4,18 milliards d’euros, contre 3,59 milliards d’euros en 2015. Le groupe n’était pas retombé sous la barre des 3,5 milliards d’euros depuis 2011, avec un chiffre d’affaires de 3,3 milliards d’euros.

Explication la plus évidente, alors que Dassault organise une conférence de presse pour présenter ces résultats le mercredi 8 mars : la baisse des livraisons de ses avions d’affaires Falcon. En 2016, l’entreprise a livré 49 Falcon, contre 55 en 2015. Soit le niveau le plus bas atteint depuis plus de dix ans. Le marché de l’aviation d’affaires est marqué par une morosité commerciale persistante depuis plusieurs années et une concurrence accrue entre les différents acteurs. A la baisse de production induite s’ajoute une guerre des prix inédite.

Une production encore très française

Si les activités militaires font état d’une santé insolente, il faudra du temps à Dassault avant qu’elles ne compensent financièrement les faiblesses de ses Falcon. Explications : il faut environ trois années pour produire un exemplaire du Rafale. Autrement dit, il va falloir du temps avant que les contrats obtenus par Dassault pour son Rafale ne viennent épaissir son chiffre d’affaires.

Ces résultats vont-ils pousser le patron de Dassault, Eric Trappier, à internationaliser davantage le production hors de France. Début 2016, il confiait à L’Usine Nouvelle : "Il nous faudra trouver de plus en plus de coopérants qui arrivent à faire nos pièces le moins cher possible. Nous allons garder une forte base industrielle française, Dassault Aviation reste fier de fabriquer en France. Mais on a besoin de fabriquer un peu plus à l’extérieur pour équilibrer nos coûts." Alors qu’il ne cache pas sa volonté de réorganiser le groupe, Eric Trappier pourrait mettre en place une nouvelle stratégie.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 04/07/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - OPH 13 HABITAT

Travaux de ravalement, d'entretien et d'isolation des façades

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS