Les faisceaux ioniques authentifient les millésimes

The Antique Wine Company certifie l'âge des très anciens grands crus en utilisant le rayonnement X du verre de leur bouteille.

Une bouteille de vin... à 50 000 dollars ! Cela ne surprend pas The Antique Wine Company, entreprise londonienne spécialisée dans le commerce international de grands vins. Elle voit passer chaque année quelque 10 000 flacons hors de prix destinés à ses 17 000 clients, tous amateurs ou collectionneurs de grands crus. Mais elle a un évident besoin d'être assurée de l'authenticité du précieux breuvage. « Nous achetons des caves en Europe, souvent à l'occasion de changement de propriétaires, d'héritage, etc. », raconte Stephen Williams, le gérant de la société.

En général, il n'y a aucun doute sur l'origine des vins. « Mais avec la globalisation du marché, nous ne parvenons pas à vérifier la provenance de certains articles », regrette-t-il. The Antique Wine Company a donc signé en mars 2008 un contrat de coopération exclusif avec la cellule de transfert technologique (Arcane) du CENBG (Centre d'études nucléaires de Bordeaux Gradignan) pour analyser environ 160 bouteilles provenant de ses caves et des plus grands châteaux.

La méthode de datation du CENBG repose sur l'étude du verre des bouteilles. Grâce à l'accélérateur de particules de la plate-forme Afira (Applications interdisciplinaires de faisceaux d'ions en région Aquitaine), des faisceaux de protons de 3,5 MeV sont envoyés sur l'échantillon. L'analyse par méthode Pixe (Particle induced X-ray emission) du rayonnement X généré permet d'identifier et de quantifier les éléments chimiques majeurs et ceux présents sous forme de simples traces.

Une méthode non destructive

« Les éléments majeurs reflètent les grandes étapes des procédés de fabrication du verre. Ils constituent une signature différenciant les verreries avec une précision d'une quinzaine d'années », explique Hervé Guégan, le responsable d'Arcane. En effet, les matériaux bruts et les techniques de fabrication ont beaucoup varié aux XVIIIe et XIXe siècles, faisant évoluer la composition du verre au fil des années. Le chercheur précise « qu'à l'intérieur de la marge des quinze ans, de petits changements, dus à diverses imperfections, permettent d'affiner la résolution au sein d'une verrerie, jusqu'à distinguer des dates de fabrication au cours d'une même année ».

Appliquée sur la bouteille fermée, cette méthode est non destructive et ne modifie pas le vin lui-même. Et surtout, elle permet de dater des vins à partir de la fin du XVIIIe siècle, ce qui était bien impossible avec l'analyse au césium 137.

Cet isotope, issu des retombées radioactives des essais nucléaires atmosphériques (1950-1963) et de l'accident de Tchernobyl (1986), n'est en effet d'aucun secours pour effectuer la datation des vins sur les périodes antérieures aux campagnes d'essais.

Pour authentifier le vin et sa provenance, encore faut-il disposer d'une base de données certifiées de bouteilles de différents grands crus. La constitution de la base, actuellement riche de près de 80 références, progresse et se concentre sur le recensement des meilleurs millésimes d'une dizaine de très grands châteaux, exclusivement bordelais. « Il faut bien commencer quelque part », lâche Hervé Guégan, indiquant que des bases pour d'autres régions viticoles pourraient suivre. Si du côté de The Antique Wine Company on reste prudent sur la commercialisation de la procédure, Arcane estime qu'une offre de service est envisageable pour le début 2009. Ciblant les industriels du vin, mais également les maisons de ventes aux enchères, les collectionneurs privés, et même les producteurs, une expertise sera proposée à travers la création d'une société de droit français indépendante, Vincert SARL.

PLUS BESOIN DE VIDE

La méthode d'analyse par l'étude du rayonnement émis est utilisée depuis longtemps, mais la mesure nécessitait de placer l'échantillon sous vide. Le CENBG a développé, en 2006, un système de film polymère qui permet de l'analyser dans l'air. Depuis, les objets ne supportant pas le vide, comme les oeuvres d'art tout d'abord, puis les bouteilles de vin, peuvent être authentifiés.

EN BREF

le Problème - Authentifier les grands vins au-delà de la période d'application de l'actuelle analyse au césium 137 (1947-1980). la Solution - Déterminer la composition en éléments chimiques du verre des bouteilles, variable selon l'époque et le lieu de fabrication.

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Expert(e) naval - Jauge (F/H)

BUREAU VERITAS - 11/06/2022 - CDI - Saint Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

66 - Banyuls-sur-Mer

Création d'un pavillon d'accueil au centre régional de la Sommellerie

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS