Les faillites s’enchaînent dans la filière de l’automobile

La situation des entreprises du secteur de l’automobile et des transports demeure très délicate. Selon la Coface, le nombre de faillites a augmenté de 5 % depuis janvier, même si le coût des défaillances a, lui, légèrement reculé sur un an.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les faillites s’enchaînent dans la filière de l’automobile

La chute des immatriculations de voitures (- 17,2 % par rapport à 2011) plombe toute la filière. Des sous-traitants de l’industrie automobile jusqu’aux concessionnaires et agents, qui s’occupent de la commercialisation et de la réparation des véhicules.

Les entreprises spécialisées dans les véhicules industriels sont à peine mieux loties. Les immatriculations de camions (plus de 16 tonnes) n’ont diminué "que" de 1,4 % depuis le début de l’année.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

En tout, 283 entreprises de ce secteur ont mis la clé sous la porte au mois de mai (3818 sur douze mois). Pour un coût total de 24,8 millions d’euros en mai (344,4 millions d’euros en un an).

La filière automobile est particulièrement touchée par les défaillances par rapport au reste de l’économie. Cette année, 2 % des entreprises de l’automobile et des transports ont fait faillite, alors que la moyenne nationale, tous secteurs confondus, se situe à 0,75 %. Les défaillances dans le secteur de l’automobile représentent près de 7 % du volume total de défaillances en France.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS