Les fabricants français de machines agricoles à la peine

Pour 2016, le chiffre d’affaires des fabricants français d’agroéquipements devrait baisser d’1,8 %, selon Axema, l’union des industriels de l’agroéquipement. Avec des entreprises de trop petite taille et des marges et des investissements en baisse, l’heure n’est pas à l’optimisme.

Partager
Les fabricants français de machines agricoles à la peine

Pour la deuxième année consécutive, le chiffre d’affaires des fabricants de machines agricoles en France est en baisse. Le rattrapage, suite à la forte baisse des années 2009 et 2010, est bien terminé et le pic de 2008 n’est plus qu’un lointain souvenir. Le marché des agroéquipements s’est élevé en France à 5,4 milliards d’euros (-3,6 %) et le tassement va se poursuivre en 2016, selon des estimations d’Axema, l’union des industriels de l’agroéquipement, avec un chiffre d’affaires prévu de 5,3 milliards d’euros.

Les industriels français ne peuvent plus compter sur un climat des affaires mondiales favorable. Avec la baisse des marchés américain et européen, la chute du Brésil et la moindre croissance de la Chine ont pesé sur la conjoncture. En France, après une année 2015 beaucoup moins mauvaise qu’annoncée, 2016 devrait voir une croissance de 3% des exportations. Mais avec des importations croissant encore plus, de 4%, la production française reculerait encore, de -4%, à 4,1 milliard d'euros, estime Axema.

Faible effet des aides de l’État

Axema pointe du doigt la structure des entreprises françaises, dont les trois quarts réalisent un chiffre d’affaires inférieur à 30 millions d’euros, là où les ETI allemandes prospèrent. Deux évolutions poussent à un certain pessimisme. D'une part, les marges des entreprises françaises d’agroéquipements ne cessent de se réduire. D’autre part, les grandes entreprises baissent globalement leurs investissements, signe de leur inquiétude face à la conjoncture à venir.

Le CICE n’a pratiquement aucun effet sur les agroéquipementiers et la mesure de suramortissement de la loi Macron n’a pas fait de miracles. Le coup de pouce constaté sur les ventes pourrait n’être qu’en grande partie dû qu’à une anticipation d’investissements prévus pour 2017 ou 2018.

Patrice Desmedt

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

80 - MONTDIDIER

Etudes géotechniques pour la déconnexion de 25HA de surfaces actives du système de collecte de Montdidier en amont du DO13.

DATE DE REPONSE 20/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS