Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Les fabricants de sodas vont diminuer de 5% la teneur en sucre de leurs boissons

, , ,

Publié le

Les grandes marques de boissons sans alcool s’engagent à réduire de 5 %, en 2015, la teneur en sucre de leurs sodas, à destination des consommateurs français. Un accord a été signé le 9 octobre au ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire.

Les fabricants de sodas vont diminuer de 5% la teneur en sucre de leurs boissons © Iboy-daniel - Flickr - C.C.

C’est un pas significatif dans la politique de lutte contre l’obésité chère au gouvernement.

Dans le cadre du Programme national pour l’alimentation (PNA), les principaux fabricants de boissons rafraichissantes sans alcool (BRSA) se sont engagés le 9 octobre à réduire de 5 % la teneur en sucre de leurs produits en 2015, par rapport à 2010, et à limiter la publicité à la télévision destinée aux enfants. Un accord symbolique, plus qu’une réelle contrainte envers les fabricants. 

Les boissons rafraîchissantes représentent 6 à 11% des apports en sucres

L’accord a été signé au ministère de l'Agriculture et de l’Agroalimentaire entre le ministre Stéphane Le Foll et Vincent Delozière, président du Syndicat national des boissons rafraichissantes (SNBR), qui représente 80% des fabricants du secteur (Refresco Gerber France, Orangina Schweppes France, Coca Cola Entreprise, Coco Cola France et Pepsico France).

"L’engagement du secteur traduit sa volonté de participer à l’amélioration de l’offre alimentaire proposée aux consommateurs, sachant que les boissons rafraîchissantes contribuent à hauteur de 6% à 11% aux apports en sucres des Français", s’est félicité le ministère de l’Agriculture dans un communiqué. Les boissons fabriquées sous marque distributeur ne sont cependant pas concernées.

Réduction de la publicité et des consommations d’eau

Cet engagement doit se traduire à la fois par la baisse de la teneur en sucres des boissons, avec ou sans édulcorants de substitution, "par la mise sur le marché de produits moins sucrés et par l'encouragement de la consommation de boissons sans sucres ajoutés", détaille le ministre.

Le secteur s'engage également à ne plus faire de publicité à la télévision et sur internet pour les boissons sucrées dans les "émissions où l'audience est constituée à plus de 35% d'enfants de moins de 12 ans".

Par ailleurs, les entreprises signataires s'engagent au nom de l'environnement, entre 2010 et 2020, à réduire d'au moins 15% la consommation d'eau nécessaire à la production d'un litre de boisson (soit une économie d'environ 600 millions de litres d'eau chaque année), à porter la quantité moyenne de plastique (PET) recyclé dans les emballages à 25% pour les boissons rafraichissantes sans alcool, et à afficher des consignes de tri complémentaires.

Adrien Cahuzac

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle