Les fabricants de Beaufort investissent 5 millions d’euros pour une solution Tetra Pak.

A Albertville (Savoie), Tetra Pak a conçu une solution innovante pour valoriser le lactosérum généré lors de la fabrication du Beaufort. Ce projet sur mesure est une première pour Tetra Pak. Les producteurs de ce fromage réputé comptent se positionner sur le marché des poudres de protéines.

Partager

L’Union des producteurs de Beaufort (UPB) a inauguré le 8 octobre à Albertville (Savoie) une unité de production conçue par Tetra Pak Processing, destinée à valoriser et transformer le lactosérum généré par la fabrication du Beaufort, un fromage reconnu AOP. L’UPB a investi 5 millions d'euros pour cette unité de production d’une surface de 800 mètres carrés. Cette solution permet aux producteurs de compléter leur offre de produits. Ce sérum résiduel à haute valeur nutritionnelle peut être valorisé comme ingrédient pour les laits infantiles ou les compléments pour sportifs.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Les producteurs de beaufort étaient confrontés à une problématique en raison de leur localisation en zone de montagne et de leur taille. Faire collecter et acheminer ce co-produit de haute valeur vers la filière industrielle de transformation leur coûtait plus cher que ne rien en faire, explique Christel Casasnovas, le responsable commercial fromagerie de Tetra Pak Processing. Ils ont décidé de se regrouper pour valoriser eux-mêmes ce lactosérum."

Mais la quantité quotidienne produite, inférieure à 200 000 litres (contre un million de litres en moyenne dans les filières classiques), n’aurait pas justifié d’investir dans un outil de transformation classique. Tetra Pak Processing, la division solutions de traitement alimentaire de Tetra Pak, a conçu une solution technique rentable pour valoriser un volume de produit réduit et à proximité de la zone de production pour en réduire l’impact environnemental. L’UPB prévoit un retour sur investissement sur dix ans.

Traçabilité automatisée de la production

Après écrémage, le lactosérum est fractionné, filtré grâce à une membrane haute re?tention prote?ique et purifié pour obtenir de la poudre de protéines. "Nous avons conçu une solution complète pour obtenir des lots de poudre de protéines, un produit à haute valeur ajoutée, qui permet à l’UPB de se positionner sur le marché de la nutrition infantile, de nutrition clinique et de produits sportif. Nous avons dû faire des choix technologiques assurant une traçabilité automatisée de la production", précise-t-il.

La partie résiduelle du lactosérum est méthanisée pour produire du biogaz. Là encore, c’est un usage innovant du lactosérum. L'unité de méthanisation, construite par la société Valbio, traitera 55 millions de litres de perméat par an et alimentera en biogaz une unité de cogénération d'une puissance de 400 kW électrique. L’objectif de l’UPB à Albertville est de produire 500 tonnes de poudres de protéines par an et 300 tonnes de beurre issu de l’écrémage du lactosérum.

Le projet a été lancé en octobre 2013 et a fait l’objet d’une démarche de développement conjoint, entre l’UPB et Tetra Pak Processing. "Cette technologie nous est connue, mais c’est de l’avoir développée à cette faible échelle qui est une première pour nous, insiste-t-il. Ce concept de valorisation du lactosérum a vocation à être répliqué, y compris hors de nos frontières." Tetra Pak a formé les opérateurs de l’UPB sur ce process.

Dorothée Thénot

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS