Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Les Etats-Unis vont revoir les budgets du F-35 et d'Air Force One

, , ,

Publié le , mis à jour le 30/01/2017 À 06H40

Infos Reuters WASHINGTON (Reuters) - Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a lancé une procédure de réduction des coûts de deux des principaux programmes d'équipement du Pentagone, montrent des documents publiés vendredi par le Pentagone. Sont ainsi visés le chasseur F-35 et la prochaine génération de l'avion présidentiel Air Force One.

Les Etats-Unis vont revoir les budgets du F-35 et d'Air Force One
Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a lancé une procédure de réduction des coûts de deux des principaux programmes d"équipement du Pentagone, le chasseur F-35 et la prochaine génération de l"avion présidentiel Air Force One.
© Lockheed Martin

La revue du programme F-35, un contrat attribué au groupe de défense Lockheed-Martin que le président Donald Trump a jugé trop coûteux, se fera en deux parties : la réduction des coûts d'une part et d'autre part l'évaluation de l'opportunité de recourir au F/A-18E/F de Boeing comme alternative au F-35C, précisent ces documents.

Le coût global du programme F-35 a fortement augmenté depuis le lancement pour atteindre 379 milliards de dollars (355 milliards d'euros). Le programme représente à lui seul 20% du chiffre d'affaires total de Lockheed-Martin.

La revue de la prochaine génération d'Air Force One, un programme que Donald Trump a également jugé trop coûteux, cherchera à identifier les mesures à prendre pour réduire ses coûts d'acquisition et d'entretien.

En décembre, Trump a obtenu du PDG de Boeing, Dennis Muilenburg, la promesse que le coût de remplacement d'Air Force One ne dépasserait pas les quatre milliards de dollars. "Nous allons le faire pour moins que cela", a-t-il dit à la presse le mois dernier, "et nous nous engageons à travailler ensemble pour faire en sorte d'y arriver."

Vendredi, un représentant de Boeing a dit que la société fournissait des informations à l'administration Trump depuis quelques semaines et s'engageait à fournir des équipements militaires à des prix aussi abordables que possible.

Lockheed-Martin n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Pour Reuters, Phil Stewart et Idrees Ali; Marc Angrand et Juliette Rouillon pour le service français

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus