Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Les États-Unis refusent toujours de clouer au sol les Boeing 737 MAX

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

À travers le monde, les interdictions de vol pleuvent sur le Boeing 737 MAX à la suite du crash du vol d'Ethiopian Airlines. Le 12 mars, l'agence fédérale de l'aviation américaine a persisté dans son refus de clouer au sol l'appareil. Le Canada et les États-Unis font partie des derniers pays à faire voler l'avion du constructeur aéronautique américain.

Les États-Unis refusent toujours de clouer au sol les Boeing 737 MAX
Un Boeing 737 MAX 8 opéré par la compagnie aérienne canadienne WestJet.
© Acefitt / CC BY-SA 4.0

Aux États-Unis, les avions Boeing 737 MAX 8 peuvent continuer à voler. Mardi 12 mars, l’agence fédérale de l’aviation américaine (la FAA) a confirmé son refus d’interdire de vol l’appareil du constructeur aéronautique américain. Après le crash du vol ET 302 d’Ethiopian Airlines, de nombreux pays et compagnies aériennes ont cloué au sol les appareils. Parmi eux, les pays asiatiques ont été les premiers à réagir. Plus près de nous, la France puis l’Europe ont décidé de confiner les 737 MAX le 12 mars.

Aux côtés des États-Unis, le Canada aussi refuse d’interdire de vol les appareils de Boeing. L’une des principales compagnies aériennes du pays, Air Canada, a néanmoins mis en place dès le 12 mars des mesures exceptionnelles en permettant aux voyageurs de changer de vol sans frais additionnels. Les équipages de l’entreprise ont aussi la possibilité de demander à être affectés sur d’autres vols s’ils sont mal à l’aise à l’idée de monter à bord des 737 MAX 8.

“Aucune raison pour ordonner l'immobilisation de l’avion”

“Jusqu'à présent, notre examen du dossier ne montre aucun problème de performance systémique et ne fournit aucune raison pour ordonner l'immobilisation de l’avion”, justifie la FAA dans un communiqué. “Les autres autorités de l’aviation civile ne nous ont pas non plus apporté des données qui justifieraient une telle mesure”, ajouté l’agence américaine.

La FAA précise qu’elle poursuit son enquête auprès des opérateurs et des pilotes du 737 MAX. Les boîtes noires de l’avion écrasé ont été retrouvées le 11 mars sur le sol éthiopien et devraient permettre d’éclairer les causes possibles de l’accident.

Pressions des élus américains

Dans le secteur politique et aéronautique, les pressions se multiplient pour demander aux États-Unis de restreindre la circulation des appareils impliqués, certains pointant du doigt les liens proches entre la FAA et l'entreprise Boeing. Le sénateur républicain Ted Cruz et la sénatrice démocrate Elizabeth Warren ont tout deux fait appel au principe de précaution. Les représentants des salariés d’American Airlines ont aussi encouragé les agents de bord à ne pas montrer dans les 737 MAX 8 s’ils se sentaient mal à l’aise.

Boeing n'a pas donné de nouvelle consigne aux opérateurs mais réagit à ces interdictions en série dans un communiqué : "La sécurité est la priorité numéro un de Boeing et nous sommes totalement confiants dans la sécurité du 737 MAX. Nous comprenons que les agences de régulation et les clients aient pris des décisions qu'ils pensent être les plus appropriées pour leur marché domestique."

Les causes de l’accident aérien du 10 mars sont toujours inconnues. Les sondes d’incidence du 737 MAX sont malgré tout au centre des interrogations. Quelque 370 appareils de la famille 737 MAX sont en service dans le monde.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle