Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Les États-Unis ont lancé un audit sur la certification du Boeing 737 MAX dès 2018

, , , ,

Publié le , mis à jour le 21/03/2019 À 10H50

Les États-Unis n'ont pas attendu le crash du vol d'Ethiopian Airlines pour lancé un audit sur la procédure de certification du Boeing 737 MAX. Selon des informations de Bloomberg publiées le 20 mars, des enquêteurs se seraient penchés sur le sujet dès 2018, quelques semaines après l'accident du vol Lion Air qui impliquait aussi un 737 MAX du constructeur américain.

Les États-Unis ont lancé un audit sur la certification du Boeing 737 MAX dès 2018
Les États-Unis n'ont pas attendu le crash du vol d'Ethiopian Airlines pour lancé un audit sur la procédure de certification du Boeing 737 MAX. REUTERS / Willy Kurniawan
© Willy Kurniawan

Des représentants américains ont commencé à vérifier la procédure de certification du Boeing 737 MAX par l'aviation civile américaine dès 2018, a rapporté Bloomberg mercredi 20 mars, soit avant l'accident d'un avion de ce modèle de la compagnie Ethiopian Airlines qui a fait 157 morts le 10 mars.

Selon l'agence de presse, citant des sources informées de la question, des enquêteurs des départements des Transports et de la Justice se sont intéressés au système de contrôle automatisé de l'assiette de l'appareil, baptisé MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System), dans les semaines qui ont suivi l'accident du Boeing 737 MAX de la compagnie indonésienne Lion Air qui a fait 189 morts fin octobre 2018.

Questions sur la procédure du certification du MCAS

Un agent appartenant au bureau d'enquête du département des Transports a contacté au moins un représentant de la FAA (l'Administration fédérale de l'aviation) quelques semaines après cette catastrophe afin de le questionner sur la procédure du certification du MCAS, a dit l'une des sources ayant requis l'anonymat du fait de la confidentialité de l'enquête.

Cette enquête a aussi cherché à comprendre pourquoi la majorité des pilotes n'étaient pas informés des fonctionnalités de ce système, écrit Bloomberg, citant une autre source.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de Boeing.

Une audience au Sénat américain le 27 mars

Les enquêteurs du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), auquel avaient été transmises les boîtes noires du 737 MAX 8 d'Ethiopian Airlines, et le ministère éthiopien des Transports ont déclaré qu'il y avait de "claires similarités" entre les deux catastrophes aériennes en cinq mois impliquant les avions de ce modèle de Boeing.

D'après le quotidien Seattle Times, citant des sources proches du dossier, le FBI est associé à l'enquête ouverte aux États-Unis sur la certification du Boeing 737 MAX.

La compagnie Ethiopian Airlines a été l'une des premières à installer un simulateur destiné à former ses pilotes au fonctionnement du nouveau MAX 8, en janvier, mais le capitaine de l'appareil qui s'est écrasé en mars n'avait jamais utilisé le simulateur, a rapporté mercredi 20 mars le New York Times, citant des personnes informées des procédures de la compagnie éthiopienne.

Des parlementaires américains ont fait part mercredi 20 mars de leur intention de mener dans les prochaines semaines des auditions distinctes de représentants de la FAA et de dirigeants de Boeing. Une première audience devant une commission du Sénat américain est prévue le 27 mars avec le patron de la FAA.

Avec Reuters (Kanishka Singh à Bangalore; Jean Terzian pour le service français)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle