Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Les Etats-Unis obtiennent l'extradition d'une dirigeante de Huawei

,

Publié le

Le gouvernement canadien a sans surprise approuvé les procédures d'extradition visant la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, vendredi 1er mars 2019. Cela a entraîné une réaction indignée des autorités chinoises.

Les Etats-Unis obtiennent l'extradition d'une dirigeante de Huawei
Le gouvernement canadien a sans surprise approuvé vendredi 1er Mars 2019 les procédures d'extradition visant la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, ce qui a entraîné une réaction indignée des autorités chinoises. /Photo d'archives/REUTERS/Alexander Bibik
© Stringer .

Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei, arrêtée par les autorités canadiennes le 1er décembre 2018, devrait extradée vers les Etats-Unis pour y être jugée. "Aujourd'hui, des représentants du ministère canadien de la Justice ont donné le feu vert aux démarches à entreprendre, ce qui lance officiellement la procédure dans l'affaire de Mme Meng Wanzhou", a déclaré le gouvernement dans un communiqué.

La Chine, dont les relations avec Ottawa (Canada) se sont fortement dégradées depuis l'interpellation de Meng Wanzhou, a dénoncé cette décision et a réitéré sa demande de libération.

Agée de 46 ans, Meng Wanzhou, fille du fondateur de Huawei, a été interpellée à l'aéroport de Vancouver alors qu'elle était en transit entre deux vols. Elle a été libérée sous caution le 12 décembre avec obligation de rester au Canada.

Inculpation pour fraude bancaire et électronique 

Fin janvier, les Etats-Unis ont dévoilé des chefs d'inculpation contre Huawei Technologies, deux de ses filiales et sa directrice financière, pour fraude bancaire et électronique visant à contourner les sanctions américaines contre l'Iran, pour réclamer dans la foulée l'extradition de Meng Wanzhou. Celle-ci comparaîtra le 6 mars devant un tribunal de Vancouver, et une date sera fixée pour son audience d'extradition.

De son côté, Huawei se prépare à poursuivre le gouvernement des Etats-Unis "pour interdiction faite aux agences fédérales d’utiliser les produits de la société", explique le New York Times citant deux sources proches du dossier. Huawei dénonce une opération américaine pour saper l'entreprise. Signe que les tensions montent : l'ambassadeur de Chine au Canada, Lu Shaye, a annulé une visite qu'il devait rendre au parlement canadien en compagnie de trois parlementaires chinois.

Pour Washington, Huawei représenterait une menace pour la sécurité du pays, indique le New York Times. 

Sybille Aoudjhane avec Reuters, David Ljunggren et Eric Faye 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle