Les États-Unis menacent de taxer les produits européens contre les subventions d'Airbus

Avions, produits laitiers, vin... Ces produits européens pourraient être taxés par les États-Unis en représailles aux subventions accordées par l'Union européenne à Airbus. Le 8 avril, les autorités américaines ont publié une liste de biens susceptibles de faire l'objet de droits de douane. Les États-Unis et l'Europe s'accusent depuis 2004 au sujet des aides accordées aux avionneurs Boeing et Airbus.

Partager
Les États-Unis menacent de taxer les produits européens contre les subventions d'Airbus
Les États-Unis et l'Europe s'accusent depuis 2004 au sujet des aides accordées aux avionneurs Boeing et Airbus. REUTERS / Régis Duvignau

Le bureau du représentant américain au Commerce (USTR) a publié lundi 8 avril une liste de produits européens qui pourraient faire l'objet de droits de douane en représailles aux subventions accordées par l'Union européenne à Airbus.

Les avions gros porteurs commerciaux européens ainsi que leurs pièces mais aussi les produits laitiers et le vin font partie des produits visés dans la liste publiée par l'USTR.

"Mettre fin à toutes les subventions accordées aux avions commerciaux"

Les États-Unis et l'Union Européenne s'accusent mutuellement depuis 2004 d'aide publique illégale au bénéfice des deux avionneurs que sont Boeing et Airbus. Les poursuites que les deux parties ont engagées devant l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) ont déjà donné lieu à des milliers de pages de conclusions.

Fin mars, l'OMC avait relevé un avantage fiscal illégal accordé à Boeing aux États-Unis.

"Notre objectif ultime est de trouver un accord avec l'UE pour mettre fin à toutes les subventions accordées aux avions commerciaux, qui sont contraires aux règles de l'OMC. Lorsque l'UE mettra un terme à ces subventions nocives, les droits de douane américains imposés pourront être levés", dit le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, dans le communiqué.

Un arbitrage de l'OMC attendu à l'été 2019

Les États-Unis évalue le préjudice causé par ces subventions à hauteur de 11 milliards de dollars (9,8 milliards d'euros) d'échanges commerciaux par an. L'UE conteste cette estimation.

L'USTR annoncera la liste finale de produits après l'arbitrage de l'organe de règlement des différends de l'OMC. Le résultat est attendu pour l'été 2019, précise le communiqué.

Avec Reuters (Chris Prentice; Arthur Connan pour le service français)

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS