Les Etats-Unis accélèrent la certification des médicaments biosimilaires

WASHINGTON (Reuters) - La Cour suprême a réduit le temps qu'il faudra à un médicament biosimilaire pour arriver sur le marché, dans le cadre d'une décision majeure concernant une classe de médicaments particulièrement onéreuse, qui peut rapporter des milliards de dollars de chiffre d'affaires aux laboratoires pharmaceutiques.

Partager

Les Etats-Unis accélèrent la certification des médicaments biosimilaires
Le siège de la Cour suprême à Washington. La Cour suprême a réduit le temps qu'il faudra à un médicament biosimilaire pour arriver sur le marché, dans le cadre d'une décision majeure concernant une classe de médicaments particulièrement onéreuse, qui peut rapporter des milliards de dollars de chiffre d'affaires aux laboratoires pharmaceutiques. /Photo d'archives/REUTERS/Carlos Barria

Les neuf juges ont annulé à l'unanimité une décision d'un tribunal d'instance inférieur exigeant que le groupe pharmaceutique suisse Novartis attende six mois après le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA) avant de commencer à vendre sa version biosimilaire du médicament Neupogen de son concurrent basé en Californie, Amgen.

Un biosimilaire est un médicament qui contient une version d'une substance active d'un médicament biologique déjà autorisé.

Cette décision de la Cour suprême a d'importantes implications pour l'industrie pharmaceutique car elle dicte le temps pendant lequel les grand fabricants de médicaments biologiques de marque pourront maintenir les copies biosimilaires en dehors du marché.

Même les six mois en question peuvent engendrer des centaines de millions de dollars de chiffre d'affaires.

Des médicaments moins chers

De leur côté, les assureurs tablent sur le développement de biosimilaires qui sont, comme les produits génériques, beaucoup moins chers que les médicaments de marque, ce qui permet aux patients d'économiser des milliards de dollars par an.

Novartis a déclaré dans un communiqué que cette décision de justice "aiderait à accélérer l'accès des patients à des traitements susceptibles de sauver des vies."

De son côté, la porte-parole d'Amgen, Kelley Davenport, a dit que la société était déçue mais qu'elle continuerait "à chercher à faire respecter ses droits de propriété intellectuelle contre ces parties qui portent atteinte à nos droits."

Après avoir critiqué les prix trop élevés de nombreux médicaments, le président Donald Trump a promis de favoriser la concurrence entre laboratoires en accélérant la procédure d'autorisation de mise sur le marché de la FDA.

L'action Amgen gagne 0,28% à Wall Street vers 17h00 GMT. Novartis a terminé en baisse de 0,89% à Zurich.

Pour Reuters, Andrew Chung, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS