Les estimations de déficit grec pour 2009 revues à la hausse

Publié le

BRUXELLES (Reuters) - Les estimations de déficit de la Grèce pour 2009 ont été revues à la hausse jeudi par Eurostat, qui prévoit désormais qu'il s'établira à 13,6% contre 12,7% prévus jusqu'à maintenant.

L'organisme de statistiques européen prévient par ailleurs que ce chiffre pourrait encore se creuser en raison des incertitudes liées aux données communiquées par Athènes et en fonction notamment de l'évolution des comptes de la sécurité sociale grecque.

Cette révision des estimations de comptes publics grecs risque de tendre un peu plus les marchés alors que le gouvernement grec s'est engagé en février à réduire son déficit de 4% dès 2010 pour le porter à 8,7%.

Sa dette devrait quant à elle s'établir à 115,1% du produit intérieur brut.

"Eurostat exprime des réserves sur la qualité des données communiquées par la Grèce (...) Lorsque l'enquête qu'Eurostat a engagée en coopération avec les autorités de la statistique grecques sera terminée, cela pourrait conduire à une révision pour 2009 comprise entre 0,3 et 0,5% du PIB pour le déficit et de 5 à 7% pour la dette", est-il indiqué dans un communiqué.

Pour la zone euro et l'ensemble de l'Union européenne, le déficit s'établit à 6,3% et 6,8% du PIB respectivement. La dette publique est quant à elle de 78,7% et 73,6% respectivement.

Les chiffres pour la France sont en ligne avec les estimations du gouvernement, à 7,5% du PIB pour le déficit et 77,6% du PIB pour la dette.

Julien Toyer, édité par Benoît Van Overstraeten

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte