LES ÉQUIPEMENTIERS DE L'AUTOMOBILE SONT SÉLECTIFS À L'EMBAUCHE

Partager

LES ÉQUIPEMENTIERS DE L'AUTOMOBILE SONT SÉLECTIFS À L'EMBAUCHE



Les équipementiers de l'automobiles embauchent... avec précaution. Il est vrai que le contexte leur est favorable. D'après la toute récente étude du Centre d'études de l'emploi, les constructeurs d'automobiles ayant externalisé nombre de fabrications (lignes d'échappement, sièges) entre 1988 et 1994, les équipementiers ont créé trente-quatre établissements de proximité vers les usines de montage de Renault et PSA. Elles y emploient aujourd'hui 7000personnes, dont seulement 5400 en contrat à durée indéterminé. Avec une préférence très marquée pour les jeunes, "malléables", capables de polyvalence, de flexibilité horaire et de dialogue, toutes qualités nécessaires dans un travail de groupe sur fond de juste-à-temps. Mais si le personnel de production joue un rôle primordial au sein de ces structures allégées, l'enquête ne manque pas de souligner l'importance croissante du recours à l'intérim ou aux "contrats aidés", donc subventionnés, comme les stages d'accès à l'emploi ou les contrats de qualification; ce qui retarde d'autant l'embauche définitive. Mais elle constate également le recours à des méthodes de recrutement privilégiant les critères d'âge, de proximité, de niveau d'études (CAP ou BEP), de comportement et d'autonomie dans les transports, qui, pour des postes non qualifiés et rémunérés au Smic, constituent des barrières qui ressemblent fort à un schéma d'exlusion pour les personnes en difficulté. En moyenne, ce sont seulement 3 à 5% des candidatures qui sont retenues.

USINE NOUVELLE N°2487

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS