Les équipementiers automobiles européens dénoncent le rapport sur le diesel

L’association européenne des équipementiers automobiles (Clepa) réclame que l’étude soit complétée par une analyse sur des moteurs diesel équipés des dernières technologies.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les équipementiers automobiles européens dénoncent le rapport sur le diesel

L’étude du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), mettant en cause les particules issues des moteurs diesel, classées parmi les substances cancérigènes, fait grand bruit.

Les équipementiers européens contestent ce rapport, estimant qu’il est rempli de données erronées, ne mettant pas en avant les progrès technologiques des dix dernières années. "Les équipementiers automobiles ont investi massivement dans les dernières années pour réduire émissions et surtout les particules pour les moteurs diesel", a déclaré Jean Marc Gales, CLEPA chef de la direction dans un communiqué diffusé le 18 juin.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je m'abonne

La Clepa souligne en effet que l’étude se base sur des technologies diesel dépassées et ne prend pas en compte les filtres à particule qui éliminent selon l’association près de 99% des particules. "La teneur en particules d'échappement restant ensuite est comparable celle du milieu ambiant, assure l’association. Les produits européens sont conformes à la norme Euro 6 bien avant les délais légaux obligatoires".

Selon Jean-Marc Gales, ancien membre de la direction de PSA, "au lieu de créer des incertitudes sur les marchés, il convient d'abord de compléter les études en cours sur les émissions et les impacts sanitaires de diesel par des analyses sur les moteurs équipés de technologies de réduction des émissions premier plan".

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS