Economie

Les entreprises ne devraient pas échapper au bonus-malus

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Les entreprises ne devraient pas échapper au bonus-malus
Muriel Penicaud a entamé un bras de fer avec les patrons pour décourager les abus de contrats courts.
Le gouvernement s’est montré ferme lors du lancement des discussions sur l’assurance chômage avec les partenaires sociaux : soit ces derniers trouvent une solution, d’ici mi-février, pour décourager les abus de contrats courts, soit le gouvernement imposera un système de bonus-malus. « Il est prêt », indique l’entourage de la ministre du Travail. L’idée est de faire varier les cotisations patronales en fonction d’un critère encore à définir. Le gouvernement pourrait s’inspirer de l’experience rating américain, qui se base sur le coût généré par l’entreprise pour l’assurance chômage – et inclut donc tous les départs, fin de contrats courts, licenciements économiques, ruptures conventionnelles, voire démissions. Un système de mutualisation est[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte