Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Les énergies renouvelables ? Voilà ce qu'en disent les candidats à la présidentielle

Ludovic Dupin , ,

Publié le

A trois mois de l’élection présidentielle, le passage des candidats au 18 e  colloque annuel du syndicat des énergies renouvelables (SER) était presque obligatoire. L’enjeu fut de répondre aux aspirations du SER qui a publié un livre blanc appelant à donner de la visibilité sur la loi de transition énergétique, fixer un vrai prix au CO2 ou encore réduire les délais d’instruction et de recours pour la création de parcs d’énergies renouvelables. Voici les principaux arguments de 5 candidats ou de leurs représentants (par ordre de prise de parole).  

Les énergies renouvelables ? Voilà ce qu'en disent les candidats à la présidentielle

Jean-Marie Brom, physicien, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise)

"Les débats actuels n’ont pas donné de place à la question des énergies renouvelables. Des objectifs ont été fixés avec le grenelle de l’environnement, la loi de transition énergétique pour la croissance verte (…) mais les moyens d’y arriver ne sont pas clarifiés. Pour Jean-Luc Mélenchon, les énergies renouvelables doivent représenter 100 % du mix énergétique en 2050. Il y a beaucoup d’expertise sur le sujet. Les études de l’Ademe ou de négaWatt (sur une France 100 % renouvelable) sont discutables, bien sûr, mais donnent des indications".

"En 1973, la France a décidé de passer de 100 % de charbon à 0 %. Beaucoup n’y croyaient pas et nous y sommes arrivés. Serions-nous plus imbéciles ou moins innovants qu’en 1973 ?"

"Il faut repolitiser le sujet de l’énergie. Il faut en refaire un sujet régalien et ne pas le laisser aux sociétés privées"

 

Philippe Murer, Economiste, porte-parole de Marine Le Pen (Front National)

"Si l’on craint le réchauffement climatique, la priorité est de se passer des énergies fossiles. Mais qu’est-ce qui a mis dans la tête des Français qu’il fallait avant tout se passer du nucléaire ? On ne peut pas mener ces deux grands combats en même temps. La France émet le moins de CO2 des pays de l’OCDE et deux fois moins que l’Allemagne."

"Il faut développer les grandes énergies renouvelables dont la production est au même prix que les énergies fossiles. Il n’y a donc aucun obstacle économique. Le premier obstacle est financier. La transition énergétique se chiffre, selon mes calculs, à 1600 milliards d’euros (…) Les intérêts privés ne peuvent pas financer ces projets. C’est pourquoi il faut l’appui d’une Banque de France."

"Il faut créer un cercle économique vertueux qui profite à tous les français. Il ne faut pas acheter nos panneaux en Chine et nos éoliennes en Allemagne. Il faut que la transition énergétique crée des emplois en France et favorise la croissance de nos entreprises."

 

Arnaud Leroy,  député des Français établis hors de France, porte-parole d’Emmanuel Macron (En Marche)

"La loi de transition énergétique pose des objectifs repris par la programmation pluriannuelle de l’énergie (…). Ces éléments vont au-delà du quinquennat. Il faut qu’on arrête les stop&go législatifs. Il ne faut donc pas que nous revenions sur la loi de transition énergétique en demandant des évolutions qu’on ne pourra pas tenir."

"Nous suivons de près la question de la renégociation du paquet climat-énergie européen, en particulier sur le volet de l’efficacité énergétique."

"Nous menons une réflexion sur l’urbanisme. Il faut raccrocher les villes durables aux réseaux de chaleur à partir de géothermie et de biomasse."

 

Bertrand Pancher, Député de la Meuse, porte-parole de François Fillon (Les Républicains)

"Les entreprises nous disent qu’elles ont des investissements lourds à mener et qu’il faut donc arrêter de changer le modèle en permanence. Le monde de demain en matière d’énergie est connu : c’est un mix avec des énergies renouvelables et du stockage, en prenant aussi en compte la question de la digitalisation. Les pays qui ne s’engageraient pas dans de grandes stratégies renouvelables prendraient véritablement du retard (…) Mais il ne faut pas imposer de nouveaux objectifs. Il faut tenir les existants au niveau national en prenant en compte notre histoire, notamment la présence du nucléaire."

"Il faut que nous prenions des engagements puis, les ajuster chaque année pour l’électricité et la chaleur (…) Il faut mettre en ligne 1,5 GW d’électricité renouvelable chaque année au minimum et il faut 200 millions d’euros par an dans le fond chaleur."

 

Yannick Jadot, Député européen, candidat d'Europe Écologie Les Verts (EELV)

"Les objectifs sont des contraintes dont il faudrait se débarrasser et tout va bien dans le nucléaire… L’avenir de notre pays ne se joue pas sur de telles déclarations et un tel flou ! Si la France est en retard sur ses objectifs renouvelables, ce n’est pas par hasard. C’est parce que les politiques publiques ont choisi d’orienter différemment les financements. C’est François Fillon qui a mis en place un moratoire sur le solaire en 2011 (…) C’est la politique de François Hollande qui a choisi de soutenir les réacteurs nucléaires EPR à Hinkley Point en Angleterre et qui met en danger EDF."

"La transition énergétique, ce n’est pas que le climat et réduire le risque nucléaire. C’est aussi relocaliser l’économie avec des acteurs qui prennent en mains leur avenir en s’affranchissant du gaz russe et des pétromonarchies du Golfe."

"Notre transition consiste à respecter les objectifs européens sur les renouvelables en 2020 (23%, NDLR) et d’aller vers 40 % en 2030 en les associant à des économies d’énergies."

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle