L'Usine Energie

Les énergies renouvelables en tête du mix électrique européen

Ludovic Dupin , , , ,

Publié le

Eolien, biomasse, photovoltaïque, hydraulique… Les énergies renouvelables ont produit plus d’électricité en Europe que le nucléaire ou le charbon en 2013. Une première !

Les énergies renouvelables en tête du mix électrique européen © Solaire Direct

2013 marquera une première mondiale en matière d’énergie. Selon une étude du cabinet indépendant Enerdata, les énergies renouvelables ont été la première source d’électricité en Europe l’an dernier. Elles ont fournie 28 % de la production totale des atomes du Vieux continent, contre environ 27 % pour le charbon, 27 % pour le nucléaire, 16 % pour le gaz et 2 % pour le pétrole. Entre 2008 et 2013, la part des renouvelables a grimpé en flèche passant de 15 % à 28 % tandis que toutes les autres sources ont vu leur part diminuer.

En tête des pays européens, l’Espagne et l’Italie flirtent avec les 40 % de production renouvelable dans leur mix électrique. La France, quant à elle, se situe autour de 17 %, en particulier grâce à son immense parc hydroélectrique. L’essor des énergies renouvelables est lié à un fort volontarisme européen, mais est aussi aux effets de la crise économique.

1 % de consommation en moins

En effet, entre 2012 et 2013, la baisse de l’activité industrielle a entraîné  une diminution de la consommation électrique européenne de 1%. Les énergies renouvelables ont bénéficié des mesures de priorité d’achat sur les réseaux à la défaveur des autres formes d’énergie, comme le gaz dont la rentabilité de certains actifs s’est effondrée. Depuis 2010, l’équivalent de 6,5 gigawatts (GW) en centrales à gaz  a été fermé, 15 GW ont été mis sous cocon et la mise à l’arrêt de 13 GW supplémentaires est programmé d’ici à 2017.

Au niveau mondial, les renouvelables connaissent aussi de formidables croissances. En Chine et au Japon, le photovoltaïque explose littéralement. En 2013, les deux pays ont installé réciproquement 11 GW  et 7 GW. Cependant à l’échelle du G20 où la demande en énergie croit (+2,1% en 2013), c’est le charbon qui a le vent en poupe. Il représente 34% de la consommation d’énergie, avec toutefois de fortes disparités d’utilisation entre les 20 premières économies mondiales. L’énergie verte n’est pas pour demain.

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte