Les énergies renouvelables électriques dans l'Hexagone aidées à hauteur de 5,7 milliards d'euros en 2021

Le soutien public au développement des énergies renouvelables électriques en France métropolitaine devrait s'établir à 5,7 milliards d'euros au titre de 2021 contre 4,7 milliards attendus en 2020, selon des prévisions du régulateur publiées vendredi 17 juillet.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les énergies renouvelables électriques dans l'Hexagone aidées à hauteur de 5,7 milliards d'euros en 2021
Le soutien public au développement des énergies renouvelables électriques en France métropolitaine progresse.

Le soutien public au développement des énergies renouvelables électriques en France métropolitaine devrait s'établir à 5,7 milliards d'euros au titre de 2021, contre 4,7 milliards attendus en 2020, selon des prévisions de la Commission de régulation de l'énergie dans une délibération publiée vendredi 17 juillet.

A LIRE AUSSI

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le montant prévisionnel des charges de service public de l'énergie - qui financent également le biogaz et les installations des zones non interconnectées au réseau métropolitain notamment - est estimé au total à 9,1 milliards d'euros au titre de l'année prochaine, a précisé le régulateur.

Production d'électricité à partir d'énergies renouvelables

Cette hausse de 12% par rapport au montant constaté au titre de 2019 s'explique en particulier par le développement continu du parc de production d'électricité à partir d'énergies renouvelables en métropole (+17% attendus), principalement solaires et éoliennes, et par celui des installations d'injection de biométhane.

A LIRE AUSSI

Le financement du soutien aux énergies renouvelables en France est intégré au budget de l'État par l'intermédiaire d'un compte d'affectation spéciale "transition énergétique", principalement financé depuis début 2017 par une partie des recettes des taxes intérieures de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) et le charbon (TICC).

En application de la loi de finances pour 2020, ce compte d'affectation spéciale sera supprimé au 1er janvier 2021 et toutes les charges de service public de l'énergie seront inscrites au sein d'un programme budgétaire dédié.

avec Reuters (Benjamin Mallet, édité par Nicolas Delame)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS