Les énergies nouvelles, peu attirantes pour les patrons français

Les patrons de PME ne sont que 35% à se dire prêts à investir dans la filière. Contre 41% qui continuent à préférer l’énergie fossile.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les énergies nouvelles, peu attirantes pour les patrons français

Selon une étude menée par Experian Business Strategies Ltd. pour le compte de Grant Thornton, le principal frein dans l’Hexagone réside dans la hausse des coûts énergétiques induite par la réduction de la dépendance au pétrole. 45% des dirigeants confient ne pas être en mesure de la supporter, d'après l'étude publiée le 26 septembre.

Et pourtant, face au prix du baril qui dépasse les 100 dollars actuellement et aux différents désaccords entre pays de l’Opep sur la hausse de l’offre, l’étude précise qu’il y a nécessité à développer ces énergies. D’autant qu’elles pourraient permettre de faire des économies aux entreprises sur le long terme. "Le Printemps arabe semble avoir suscité, dans le monde et particulièrement en Asie, l’envie à de nombreux chefs d’entreprises, de relever le défi d’aller vers davantage de sources durables, précise Marc Claverie, associé de Grant Thornton en charge du secteur Cleantech. La France et ses dirigeants d’entreprises en cette période incertaine, peinent à plus soutenir ce marché."

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

38% en Europe

Mais la position de la France n’est pas exceptionnelle en Europe. Dans les pays de cette zone, 38% des patrons sont plutôt favorables et 46% plutôt opposés à des investissements dans les énergies renouvelables. Et les craintes semblent être les mêmes partout. En Italie, par exemple, 52% des patrons ne s’estiment pas capables d’absorber la hausse induite par le développement d’énergies plus propres.

A l’inverse, dans les pays d’Asie et en Australie, la tendance est inverse. Par exemple, en Nouvelle-Zélande, 76% des chefs d’entreprise sont favorables aux énergies renouvelables, en Thaïlande plus de 84%. Les dirigeants sont en effet plus enclins à accroître leurs investissements dans les énergies nouvelles. 58% des chefs d’entreprise dans ces régions assurent pouvoir atteindre des prix plus stables à long terme avec des énergies renouvelables.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS