Les énergéticiens allemands indemnisés pour sortir du nucléaire

Berlin devra verser plusieurs milliards d’euros à RWE, EOn et Vattenfall pour leur manque à gagner avec la sortie du nucléaire.

Partager
Les énergéticiens allemands indemnisés pour sortir du nucléaire
Centrale nucléaire allemande Isar

C’était une décision très attendue. La Cour constitutionnelle allemande a donné raison aux énergéticiens RWE, EOn et Vattenfall qui demandaient à l’Etat des indemnités pour le manque à gagner dû à l’arrêt accéléré du nucléaire en Allemagne. Ils seront donc en droit de demander une compensation "adaptée", suite au revirement de stratégie de la chancelière entre fin 2010 et mars 2011.

Alors que la coalition CDU-FDP avait décidé de prolonger la durée de vie des centrales jusqu’à 2036, la catastrophe de Fukushima en mars 2011 avait finalement fait changer Angela Merkel d’avis. Dans l’urgence, son gouvernement avait pris la décision d’arrêter sur le champ sept des 17 réacteurs du pays et d’avancer l’arrêt des autres à 2022. Un virage à 180° unique dans l’histoire du pays.

Pour les industriels à l’origine de la plainte en 2012, il s'agissait donc de faire constater que leur "droit fondamental à la propriété" avait été bafoué. "La question est simplement: a-t-on le droit, du jour au lendemain, de priver les gens de leur patrimoine, sans indemnisation ?", a argumenté le patron du numéro un EOn, Johannes Teyssen, lors d'une audience. Il n’était toutefois pas question de revenir sur la décision de sortir du nucléaire. Les juges suprêmes de Karlsruhe ont ainsi estimé que la réaction du gouvernement "était justifiée" car elle avait été prise "pour protéger la santé publique et l'environnement". Un verdict salué par les associations environnementales : "La fin de l’atome est constitutionnelle !", s’est félicité Hubert Weiger, président de BUND, l’association pour la protection de la nature et de l’environnement en Allemagne.

Le montant à déterminer

Le montant de ces indemnités n’a pas encore été précisé et la Cour laisse le soin aux plaignants et au gouvernement de trouver un compromis d’ici le printemps 2018. Vattenfall devra être dédommagé pour la privation de quatre années d’exploitation de sa centrale de Krümmel, qui en raison de problèmes à répétition avait été fermée en 2011. RWE aura droit lui aussi à des compensations pour la fermeture de sa centrale de Mülheim-Kärlich avec quatre années d’avance. Enfin, les trois géants seront également en droit de demander des réparations pour les investissements qu’ils ont pu planifier ou faire entre fin 2010 et mars 2011. Au départ, la presse allemande avait évoqué le chiffre de 20 milliards d’euros. Aujourd’hui, cette estimation est revue à la baisse, mais devrait tout de même être à importante. "Nous ne nous attendons pas à des milliards d’euros d’indemnités", a cependant relativisé une porte-parole de RWE.

Pas de quoi, en tout cas, renflouer leurs caisses déjà très fragilisées par la baisse des prix de l’électricité, les problèmes de rentabilité des centrales à charbon, la concurrence des énergies renouvelables et le coût élevé du démontage des centrales. Sur ce dernier point, il a été décidé en avril dernier que les quatre groupes (avec EnBW qui appartient au Land du Bade-Wurtemberg et qui n’a pas pris part à la plainte) contribueront à hauteur de 23 milliards d'euros à un fonds chargé de gérer le stockage des déchets nucléaires. Ce montant comprend aussi une prime de risque de 6 milliards d’euros, qui leur permet de dégager de toute responsabilité dans leur gestion future, renvoyant ainsi les risques à l'Etat.

Gwénaëlle Deboutte, à Berlin

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur Contrôle Commande F/H

ORANO - 09/12/2022 - CDI - La Hague

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

41 - BLOIS

ETUDES PRE-OPERATIONNELLES POUR LA CREATION DE LA ZAC DU PARC D'ACTIVITE AU NORD-EST DU COEUR DE L'AGGLOMERATION DE BLOIS.

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS