Les Emirats ne poursuivent pas les discussions sur l'Eurofighter

Les Emirats Arabes Unis (EAU) ont décidé de ne pas poursuivre les négociations avec BAE Systems concernant l'acquisition d'avions de chasse Eurofighter Typhoon, a annoncé le 19 décembre le constructeur aéronautique britannique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Les Emirats ne poursuivent pas les discussions sur l'Eurofighter

Un concurrent de moins pour le Rafale de Dassault Aviation aux Emirats arabes unis ? "Les EAU ont prévenu qu'ils avaient décidé de ne pas poursuivre ces discussions pour le moment", a déclaré BAE. L'Eurofighter, conçu par BAE, EADS et l'italien Finmeccanica, espère également séduire l'Arabie saoudite, le Qatar et Bahreïn.

En marge du Salon aéronautique de Dubaï, une source avait indiqué le 17 novembre à Reuters que les EAU réfléchissaient encore au choix de l'avion de chasse qui équiperait son armée de l'air, un contrat d'au moins 60 appareils pour lequel le Rafale du groupe français Dassault Aviation est également sur les rangs. Cette source avait alors ajouté que l'américain Boeing était aussi en lice avec son F15.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le Rafale, que Dassault n'a toujours pas réussi à vendre à l'étranger, a connu une nouvelle désillusion mercredi 18 décembre au Brésil où le groupe suédois Saab a été retenu pour un contrat portant sur 36 avions Gripen.

Avec Reuters (Li-mei Hoang, Brenada Goh, Nicolas Delame, Jean-Michel Bélot)

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS